Aller au contenu principal

Végétaelis, une vitrine ambitieuse de l’agriculture de demain

C’est un salon d’un nouveau genre qui va prochainement voir le jour dans la capitale du Béarn. Investissant le Parc des expositions de Pau les 24 au 25 novembre, le salon professionnel baptisé Végétaelis (N.D.L.R. à traduire par “végétal”, “ae” en clin d’œil au terme agroécologie et “is” pour maïs) sera dédié à l’innovation végétale et à la transition agroécologique.

Dans la dernière ligne droite avant la tenue du salon, le comité de pilotage du salon Végétaelis a lancé officiellement ce jeudi la campagne de communication dédiée à la promotion de ce salon professionnel.
© Le Sillon.info
 

Notre dossier spécial sur le salon Végétaelis

Du 24 au 25 novembre, le Parc des expositions de Pau va prendre des allures de ferme du futur. Pour les membres de son comité de pilotage, réuni au sein de l’association pour la promotion de l’agriculture 64 (APAD 64), l’idée a germé suite à la confirmation de la tenue du congrès national de l’AGPM à Pau, du 23 au 24 novembre au Palais Beaumont.

«Il nous paraissait intéressant de s’adosser à cette manifestation qui réunit au bas mot 500 professionnels pour proposer un support d’informations destiné aux agriculteurs du Sud-Ouest», présente Franck Laborde, président du Végétaelis, lors d’un point presse ce jeudi. Pas question cependant pour l’équipe de concevoir un salon sans réel intérêt. «Les agriculteurs sont aujourd’hui face à de grands défis. L’idée est réellement de leur apporter des clés pour pouvoir évoluer dans ce nouvel environnement», insiste ce dernier, qui voit l’innovation et transition agroécologique comme les deux maîtres-mots de ce changement.

Pour Aurélien Layous, membre de la commission communication à la FDSEA 64, Végétaelis se distingue par son contenu assez unique.  «C’est vrai qu’il y a beaucoup de salons autour du matériel, à l’image du SIMA, des salons foires comme le Salon international de l’agriculture de Paris, ouvert au bétail et au grand public. Mais on constatait qu’aucun univers réellement dédié aux céréales et à toutes les nouvelles thématiques qui gravitent autour n’existait», confie le céréalier de Bédeille.

Répondre à des attentes

Pour intéresser les agriculteurs ciblés «aux alentours du triangle Bordeaux/Toulouse/Biarritz», le comité de pilotage a imaginé un programme interactif articulé autour de nombreuses tables rondes et de deux grandes conférences.

«Durant les deux jours, il y aura environ une table ronde par heure. Pour la première conférence, François Bayrou, le maire de Pau et Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, débattront notamment autour de la transition agroécologique», souligne l’un des membres du comité de pilotage.

À côté de ces temps forts et d’un grand espace dédié au machinisme déployé sur l’Esplanade du Parc, un lieu technique et technologique articulé autour de différentes thématiques actuelles essaimera le hall Béarn.

«L’idée est de réunir toutes les forces vives sur tous les sujets actuels en un lieu», poursuit Yannick Caseaux, directeur de la FDSEA 64. Autour de grands pôles, des thématiques prégnantes telles que le photovoltaïque, la méthanisation, l’irrigation, la génétique ou les biocarburants seront approfondies en présence des professionnels. «Cela va se traduire par la création d’espaces d’échanges dédiés entre agriculteurs et spécialistes. Encore une fois, Végétaelis a l’ambition d’être un outil d’information au service des producteurs de notre région…»

Robotique, numérique ne seront pas en reste puisque ces secteurs seront aussi déclinés à travers des sujets très en lien avec le terrain. Sur plus de 700 m2, plus d’une cinquantaine de partenaires exposants seront ainsi présents au Végétaelis. Et si les membres de l’APAD 64 fondent beaucoup d’espoirs sur cette première édition, c’est qu’ils ne cachent pas leur souhait de pérenniser le concept.

«Nous nous investissons pour que cette édition soit satisfaisante. Mais nous avons vraiment la conviction d’inscrire cette rencontre dans la durée et de devenir un peu une référence à notre échelle dans le grand Sud-Ouest», conclut l’équipe.

B. Ducasse

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Les syndicats investissent le site d'Intermarché

Après la base logistique de Scalandes, la FDSEA et les JA 40 continuent de cibler la grande distribution.

file-D’après les professionnels français, un nouveau contingent de plusieurs milliers de tonnes à droits de douane réduits risque fort de fragiliser le marché hexagonal et de faire «disparaître des éleveurs».
MHE : des permanences pour remplir les demandes d’aide

La chambre d’agriculture et le GDS organisent des permanences jusqu’au mardi 5 mars.

Ovinpiades : Alexis Toulet-Blanquet et Iris Soucaze en route pour Paris

La 19e édition du concours a été remportée par deux élèves de l’Agrocampus 64. Ils sont qualifiés pour les finales…

La FDSEA et JA 40 poursuivent leur mobilisation et ciblent la grande distribution

Les représentants syndicaux ont été extrêmement déçus par les échanges avec la préfète et ses services. Des actions ciblent…

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Les éleveurs bovins viande en quête de clarifications

Respecter Egalim pour dégager du revenu, obtenir de la reconnaissance et avoir des perspectives. Réunie en congrès, la FNB a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon