Aller au contenu principal

Enseignement Supérieur
Tous les chemins mènent à l’agriculture

S’installer en agriculture, c’est le rêve de Noé Berges et de Malia Notario. Non issus du milieu agricole, les deux élèves de l’Agricampus 40 ont malgré tout une vision très précise de leur future carrière.

De plus en plus d'élèves non issus du milieu choisissent un cursus agricole
© Le Sillon

Le pourcentage d’élèves non issus du monde agricole inscrits en BTS ACD (Agronomie cultures durables) ou ACSE (Analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole) sur l’Agricampus 40 à Dax s’élève à 60%.

«On n’a pas mesuré combien venaient du monde para-agricole, reconnaît le directeur de la structure, Michel Bouttier. Mais ce qui est sûr, c’est que depuis la crise sanitaire, on sent un engouement pour le secteur. Même au niveau des formations pour adultes.»

Cet engouement, Noé Berges n’a pas eu besoin du Covid pour le ressentir. «Mon père est directeur adjoint dans un lycée et ma mère est agent administratif» raconte le jeune homme de 17 ans, inscrit en terminale STAV (Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant). Rien à voir avec le milieu agricole, donc. «Mais mon grand-père était agriculteur. Et c’est en passant des vacances chez lui, dans le Lot-et-Garonne, quand j’étais petit que je suis tombé amoureux de ce métier.»

Ils projettent de s’installer

Le «contact avec la nature» et «l’impression de faire plein de métiers en même temps» l’ont séduit. Dans l’idéal, il aimerait s’installer sur une exploitation céréalière. «Mais sans terre et avec le prix du foncier, c’est difficile de se projeter», avoue-t-il. Pas de quoi le détourner du secteur pour autant. «Si mon rêve n’aboutit pas, j’exercerai un métier en lien avec l’agriculture.»

La vocation de Malia Notario est plus récente. «Mon grand-père aussi était agriculteur dans le Béarn. Mais il a pris sa retraite quand j’avais 3 ans, alors je n’ai jamais baigné dans ce milieu. Mon père travaille dans l’industrie chimique et ma mère est Atsem (agent territoriale spécialisée des écoles maternelles). Quant à moi, je voulais devenir assistante vétérinaire.»

Mais durant son bac technologique STAV, elle découvre l’agriculture et change de projet professionnel tout en restant proche des animaux. «Désormais, je voudrais m’installer en élevage de chèvres avec une partie transformation et vente directe de fromage.» Actuellement en deuxième année de BTS ACSE, la jeune fille de 19 ans souhaite poursuivre par une année de licence. «Puis j’aimerais travailler comme ouvrière agricole pendant trois ou quatre ans pour gagner en expérience, avant d’avoir ma propre exploitation.»

Cécile Agusti

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

La vallée d’Ossau fait sa foire à Gère-Bélesten

Ce week-end pascal, c’est le retour de la foire agricole de la vallée d’Ossau. L’occasion de passer une belle journée en…

Nouveau bureau et même ambitions pour les JA 64

Renouvelant leur bureau, les JA entendent poursuivre leur mission : défendre, promouvoir et animer leur territoire tout en…

Les producteurs de canards alertent l’aval de la filière

Au regard des prévisions de production, les représentants professionnels FDSEA et JA des Landes rencontrent  les…

L’ALMA craint une recrudescence de la MHE

Après une pause hivernale, l’arrivée de températures plus clémentes fait craindre une reprise virale aux responsables de l’…

Une rencontre autour de l’élevage bovin landais, à Orist

La FDSEA propose ce rendez-vous afin de mettre en relief les plus-values qu’apporte cette filière malmenée sur le territoire,…

Les élus de la FDSEA 64 dans l'attente de véritables actes

Au cours de son assemblée générale organisée mercredi, les élus de la FDSEA 64 ont assuré maintenir le cap alors qu’il demeure…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon