Aller au contenu principal

Les Béarnais trustent le podium des Ovinpiades régionales

La finale régionale a consacré Pierre Sacaze, du lycée agricole de Soeix-Oloron, et Thomas Cazenave, de celui de Pau-Montardon. Ils représenteront la Nouvelle-Aquitaine à Paris.

file-Pierre Savaze (à gauche), du lycée d’Oloron, et Thomas Cazenave, du lycée de Pau-Montardon, représenteront la Nouvelle-Aquitaine lors du SIA à Paris.
Pierre Savaze (à gauche), du lycée d’Oloron, et Thomas Cazenave, du lycée de Pau-Montardon, représenteront la Nouvelle-Aquitaine lors du SIA à Paris.

Jeudi 25 janvier, le lycée agricole de Dax-Œyreluy a accueilli la finale régionale de la 13e édition des Ovinpiades des jeunes bergers. Cette compétition, organisée par Interbev ovins et l’ensemble de la filière ovine, a pour objectif de promouvoir le métier et de susciter de nouvelles vocations auprès des élèves des établissements agricoles.

«La France ne produit que 45% de la viande ovine qu’elle consomme, souligne Didier Paquet, président du syndicat ovin et caprin des Landes. Il y a un créneau commercial à prendre !». D’autant que d’ici moins de 10 ans, 59% des éleveurs actuels vont partir à la retraite. L’interprofession multiplie donc les actions pour renforcer l’attractivité du métier. «Souvent, les gens s’en font une idée fausse, reprend Didier Paquet. Le métier a pris une image bucolique… Mais en réalité, c’est un métier exigeant et techniquement très pointu».

Candidats motivés

Les 35 finalistes, âgés de 16 à 24 ans, étaient issus de l’Institut Errecart de Saint-Palais (64), du lycée de Mauléon (64), du CFAA d’Hasparren (64), du lycée de Saint-Jean-Pied-de-Port (64), du lycée agricole de Soeix-Oloron (64), du lycée agricole de Pau-Montardon (64), du lycée de Bazas (33), du CFAA de La Réole (33) et du lycée de Coulounieix-Chamiers à Périgueux (24).

Tout au long de la matinée, les jeunes garçons et filles se sont affrontés au cours d’épreuves alliant théorie et pratique : trier les brebis avec un lecteur électronique, apprécier la santé d’une brebis, la manipuler pour évaluer son état corporel, estimer l’état d’engraissement des agneaux, parer les onglons, choisir un bélier qualifié et reconnaître les races.
«Si certaines années, les candidats ne sont pas très enthousiastes, cette année, il faut souligner qu’ils étaient tous très motivés et avaient envie de gagner ! Tous les participants avaient d’ailleurs un très bon niveau.»

Au terme d’une compétition très disputée, Pierre Savaze, 17 ans (lycée des métiers de la montagne de Soeix-Oloron), et Thomas Cazenave, 18 ans (lycée agricole de Pau-Montardon), se sont respectivement classés premier et second des épreuves. Ils sont ainsi qualifiés pour la finale nationale qui se déroulera le samedi 24 février, dans le cadre du Salon international de l’agriculture à Paris, sur le grand ring dans le hall 1. En jeu : le titre de meilleur jeune berger de France 2018.

Cécile Agusti

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Aquitanima : les vedettes entrent en piste

Organisé ce week-end au parc des expositions de Bordeaux-Lac dans le cadre du Salon régional de l’agriculture, le concours des…

Maïs : disparités entre semis

La météo très pluvieuse par endroits a retardé l’avancement des chantiers en Béarn et au Pays basque.

Loi d'orientation agricole : le texte arrive à l'Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté en matière agricole et le renouvellement des générations en agriculture a…

Punaise diabolique : la lutte dans les vergers se précise

Une dissection des punaises femelles a permis de déterminer le stade de la maturation ovarienne.

Maïs : un nouveau site Internet pour recruter les castreurs

Job maïs semences permet aux producteurs de constituer leurs équipes.

Maïsadour et les MFR signent un partenariat en faveur de la transmission et l’installation

Cette démarche a pour objectif de faciliter la transmission des exploitations entre cédants et apprenants des établissements…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon