Aller au contenu principal

Vendanges
Vins du Sud-Ouest : des récoltes en recul de 30 à 50 %

Pour Paul Fabre, directeur de l’interprofession des vins du Sud-Ouest, la forte présence de mildiou est la cause principale de cette baisse.

Face aux conditions d’humidité vécues cet été, le vignoble du Sud-Ouest a été confronté à la présence de mildiou.
© Le Sillon - B.D

Tout juste achevées, les vendanges 2023 s’annoncent maigres pour les producteurs de vin du Sud-Ouest, tandis que la qualité semble au rendez-vous. « En volume, on constate une baisse de 30 à 50 % par rapport à la moyenne quinquennale », affirmait Paul Fabre, directeur de l’interprofession des vins du Sud-Ouest (IVSO) en conférence de presse le 11 octobre dernier. « On devrait atteindre les 2,7 Mhl, soit 900 000 hl de perdus. » En cause : le mildiou qui a sévi cet été — « certains viticulteurs ont même arrêté d’intervenir car le combat était perdu » — ou encore des orages dévastateurs dans le Gers (32).

« Des situations d’alerte »

Dans ce contexte, l’IVSO prévoit de se « retirer des marchés premiers prix, comme les Pays-Bas ou l’Allemagne » et de se concentrer sur d’autres, notamment la GMS en France. Si les viticulteurs ont su jusqu’alors faire preuve de résilience, avec trois années successives de petites récoltes, les stocks qui permettaient de tenir commencent à manquer. « Il y a des situations d’alerte dans certaines exploitations. Une nouvelle année difficile pourrait être très grave », prévient Paul Fabre.

D’autres difficultés pour les producteurs s’ajoutent à ce contexte : la hausse des coûts de production, de l’ordre de 20 à 30 %, entre le prix des intrants ou encore du verre, « la baisse générale de la consommation d’alcool » et la concurrence, notamment de la bière. Pour faire face, l’IVSO prépare une feuille de route qui devrait être finalisée à la fin du premier trimestre 2024.

Par ailleurs, le 27 octobre prochain, l’interprofession accueille à Toulouse la première édition de l’European Wine Day, sommet européen du vin. L’événement, à l’initiative de l’assemblée des régions européennes viticoles, des vignerons coopérateurs de France, de l’IVSO et du cercle de réflexion Farm Europe, vise à faire émerger des solutions pour anticiper l’avenir sur trois thématiques : la transition agronomique dans un contexte de réglementation environnementale plus stricte, la place du vin dans nos sociétés et l’évolution de la consommation de vin dans le monde.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Aquitanima : les vedettes entrent en piste

Organisé ce week-end au parc des expositions de Bordeaux-Lac dans le cadre du Salon régional de l’agriculture, le concours des…

Maïs : disparités entre semis

La météo très pluvieuse par endroits a retardé l’avancement des chantiers en Béarn et au Pays basque.

Loi d'orientation agricole : le texte arrive à l'Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté en matière agricole et le renouvellement des générations en agriculture a…

Punaise diabolique : la lutte dans les vergers se précise

Une dissection des punaises femelles a permis de déterminer le stade de la maturation ovarienne.

Maïsadour et les MFR signent un partenariat en faveur de la transmission et l’installation

Cette démarche a pour objectif de faciliter la transmission des exploitations entre cédants et apprenants des établissements…

Maïs : un nouveau site Internet pour recruter les castreurs

Job maïs semences permet aux producteurs de constituer leurs équipes.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon