Aller au contenu principal

Syndicalisme
Un réseau mobilisé et solidaire

400 agriculteurs ont rejoint Pau et Bayonne pour exprimer leur détresse face aux hausses imposées par l’État et de nombreux retards de paiement.

Quand le vase est trop plein, il faut bien qu’il déborde… Illustration ce mercredi matin devant les locaux de la DDTM de Bayonne et de Pau. Depuis plusieurs semaines, les élus syndicaux n’ont cessé de mettre en alerte l’administration sur la gravité de la situation agricole dans le département. L’actualité fraîche de ces derniers jours — hausse de la redevance sur l’eau (lire encadré ci-dessous) ou encore arrêt de la défiscalisation du GNR — a élevé la grogne du réseau à un point de non-retour.

« Beaucoup d’entre nous n’ont pas touché un centime du premier versement de la PAC prévu normalement il y a une semaine », soufflait un syndicaliste présent à Pau ce mercredi matin. Dans ce marasme ambiant, plus de 400 agriculteurs — répartis entre Pau et Bayonne — ont investi ce mercredi 25 octobre les abords des bureaux de la DDTM des Pyrénées-Atlantiques sur lesquels des banderoles ont été déployées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Aquitanima : les vedettes entrent en piste

Organisé ce week-end au parc des expositions de Bordeaux-Lac dans le cadre du Salon régional de l’agriculture, le concours des…

Maïs : disparités entre semis

La météo très pluvieuse par endroits a retardé l’avancement des chantiers en Béarn et au Pays basque.

Loi d'orientation agricole : le texte arrive à l'Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté en matière agricole et le renouvellement des générations en agriculture a…

Punaise diabolique : la lutte dans les vergers se précise

Une dissection des punaises femelles a permis de déterminer le stade de la maturation ovarienne.

Maïsadour et les MFR signent un partenariat en faveur de la transmission et l’installation

Cette démarche a pour objectif de faciliter la transmission des exploitations entre cédants et apprenants des établissements…

Maïs : un nouveau site Internet pour recruter les castreurs

Job maïs semences permet aux producteurs de constituer leurs équipes.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon