Aller au contenu principal

Recensement des attaques et des dégâts de vautours

Depuis quelques années, il est observé une augmentation du nombre d’attaques de vautours dans les Pyrénées-Atlantiques. La FDSEA appelle tous les éleveurs victimes de prédations à le signaler afin d’étayer les revendications auprès de l’administration.

file-Les vautours attaquent de plus en plus loin des montagnes, notamment en période de nidification.
Les vautours attaquent de plus en plus loin des montagnes, notamment en période de nidification.

Aujourd’hui, le constat est alarmant puisque, sur le dernier comptage datant de 2019, la population de couples reproducteurs de vautours dans le département des Pyrénées-Atlantiques a augmenté de 51 % en comparaison au dernier comptage en date de 2012. Ce chiffre résonne comme une alerte sur les dégâts à venir.

Pour autant, l’administration ne l’entend pas comme ça. En effet, lors de réunions autour du sujet, elle présente un recensement de dégâts en totale déconnexion avec la réalité du terrain. Une seule explication : les agriculteurs touchés par les attaques ne font pas de déclarations officielles lorsqu’ils sont touchés, évitant ainsi une visite de l’administration sur le terrain. Il n’existe donc aucune évaluation réelle de l’impact de l’augmentation de la population des vautours sur nos troupeaux.

C’est pour cela que la FDSEA a décidé de mettre à votre disposition une fiche de renseignements sur les attaques subies par les éleveurs. Cette fiche ne remplace en aucun cas la déclaration officielle qu’il faut faire auprès de l’administration. Elle permettra aux représentants de la FDSEA d’argumenter et de défendre leurs positions en s’appuyant sur des données reflétant la réalité du terrain.

Par ailleurs, la FDSEA renouvelle ses demandes, à savoir :
- Une régulation de la population de vautours par l’administration avec l’arrêt de la mise en place de placettes de nourrissage supplémentaires (aucune évaluation de cette expérimentation n’a encore été faite),
- Le tir de défense lorsque les bêtes sont attaquées,
- L’indemnisation des dégâts causés par cet animal.

L’administration est, pour le moment, dans le déni des complications que la multiplication des prédations va causer très prochainement, c’est pour cela que la FDSEA espère une collaboration de tous les éleveurs pour faire circuler ces fiches et inviter les gens à les lui renvoyer.

Gardez en tête qu’il est quand même important de faire la déclaration officielle mais, si vous ne la faites pas, remplissez au moins cette fiche ci-dessous.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Un film qui met en avant toute la noblesse du métier d’éleveur
Suivi d’un débat, le documentaire Même pas peur d’être éleveur sera diffusé à Pau le vendredi 16 septembre en marge du concours…
Récolte de maïs : le grand écart des rendements
L’important stress hydrique combiné aux températures caniculaires ont eu raison des rendements en maïs grain qui font le grand…
Emmanuel Macron, en visite aux Terres de Jim, a reçu les lauréats du concours Graines d'Agriculteur
Guillaume Ryickbosch, éleveur de chèvres à Coarraze, lauréat du concours Graines d’agriculteur
L’édition 2022 du concours a récompensé des jeunes agriculteurs impliqués dans la protection des ressources naturelles. Quatre…
Le début de la récolte du maïs grain confirme le fort recul des rendements
En Aquitaine, la collecte du maïs bat désormais son plein, avec des volumes en baisse de 30 à 40%, en particulier dans les zones…
Avec la Ferme du futur, Maïsadour construit l’agriculture de demain
Lors de d’une journée de démonstrations, d’échanges et de partage autour des innovations et tendances qui feront l’agriculture de…
Un foyer d’influenza confirmé dans un élevage en plein bassin de Loué
«Un cas d’influenza aviaire vient d’être détecté en Sarthe dans un élevage de canards situé dans la commune de Mézeray», a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon