Aller au contenu principal

Territoire
L’espace naturel sensible des Barthes de la Nivelle délimité

Porté par le Département, cet ESN lancé en 2022, et qui s’étend désormais sur 371 ha, vise à protéger ce site unique.

« La création de ce périmètre permettra la mise en place d’actions concrètes de gestion », se réjouit Bénédicte Luberriaga.
© ville de Saint-Jean-de-Luz

Le Département des Pyrénées-Atlantiques, en partenariat avec les communes d’Ascain, Ciboure et Saint-Jean-de-Luz, a lancé en 2022 la création d’un périmètre espace naturel sensible (ENS) sur le secteur des Barthes de la Nivelle afin de préserver et valoriser le patrimoine naturel ainsi que les paysages.

Après avoir obtenu l’accord des communes concernées, le Département a validé cet ENS en commission permanente le 2 juin dernier. Ce périmètre s’étend sur une surface de 371 ha, à cheval sur les trois communes, et inclut notamment de nombreuses parcelles privées mais également quelques propriétés publiques.

« Richesse floristique »

Cette démarche est née d’un constat mettant en évidence « la richesse floristique et faunistique des lieux, notamment des habitats naturels très spécifiques liés aux zones estuariennes », indique un communiqué de presse du conseil départemental. De nombreux inventaires et études réalisés depuis 2005 ont toujours attesté du caractère unique des lieux. Les observations récentes de cadavres de loutres d’Europe sur le secteur de Chantaco démontrent le fort potentiel d’accueil de ce site pour les espèces protégées et fragiles, mais également pour toutes les espèces dites ordinaires.

Parallèlement, d’autres indicateurs montrent que par endroits, le milieu peut se détériorer par notamment « la colonisation des espèces exotiques envahissantes, fermeture des milieux, assèchement ponctuel de zone humide… ». Face à cela, les élus locaux ont décidé de définir une vision commune pour cet espace. En tant qu’acteur majeur de la préservation de la biodiversité, le Département a la compétence pour agir, notamment par le biais de sa politique ENS.

« La création de ce périmètre permettra la mise en place d’actions concrètes de gestion conservatoire et de valorisation du secteur, se réjouit Bénédicte Luberriaga, conseillère départementale de Ustaritz-Vallées de Nive et Nivelle, déléguée aux ENS. Nous menons cette démarche en partenariat avec les trois communes concernées et tous les usagers et riverains du secteur ».

De nombreuses initiatives vont être menées ces prochains mois du côté des Barthes de la Nivelle dans l’unique but de préserver durant encore plusieurs décennies ce joyau du Pays basque.

Baptiste Ducasse

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Aquitanima : les vedettes entrent en piste

Organisé ce week-end au parc des expositions de Bordeaux-Lac dans le cadre du Salon régional de l’agriculture, le concours des…

Maïs : disparités entre semis

La météo très pluvieuse par endroits a retardé l’avancement des chantiers en Béarn et au Pays basque.

Loi d'orientation agricole : le texte arrive à l'Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté en matière agricole et le renouvellement des générations en agriculture a…

Punaise diabolique : la lutte dans les vergers se précise

Une dissection des punaises femelles a permis de déterminer le stade de la maturation ovarienne.

Maïsadour et les MFR signent un partenariat en faveur de la transmission et l’installation

Cette démarche a pour objectif de faciliter la transmission des exploitations entre cédants et apprenants des établissements…

Maïs : un nouveau site Internet pour recruter les castreurs

Job maïs semences permet aux producteurs de constituer leurs équipes.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon