Aller au contenu principal

Les vins de Saint-Mont s’invitent dans les caves d’affinage du Roquefort

Les deux coopératives agricoles d’Occitanie ont décidé d’unir leurs forces pour mettre à l’honneur leurs produits sous signe de qualité. Le lundi 7 juin au matin, les vignerons de l’AOC Saint-Mont se sont rendus au village de Roquefort-sur-Soulzon, en Aveyron, pour descendre leur vin dans un tunnel de la cave d’affinage des producteurs Roquefort La Pastourelle.

file-La coopérative Roquefort La Pastourelle à Roquefort-sur-Soulzon, en Aveyron, a accueilli dans ses caves d’affinage le vin des vignerons coopérateurs de Saint-Mont.
La coopérative Roquefort La Pastourelle à Roquefort-sur-Soulzon, en Aveyron, a accueilli dans ses caves d’affinage le vin des vignerons coopérateurs de Saint-Mont.

«Cette opération s’inscrit vraiment dans une double dynamique, explique Marc Ducournau, président de la cave des vignerons de Saint-Mont. La volonté des vignerons de l’AOC Saint-Mont était réellement de pouvoir entreposer leur vin dans les lieux d’élevage des produits avec lesquels ils sont associés». C’était notamment déjà le cas en 2019 avec l’immersion de 90 bouteilles de rosé dans l’océan Atlantique, qui «s’accordent parfaitement avec la production d’huîtres locales.»

Cette initiative se poursuit ainsi dans les caves d’affinage de Roquefort où 600 bouteilles de vin blanc feront face au célèbre fromage, fabriqué par Les Fromageries Occitanes, pour s’unir par la suite lors de prochaines dégustations. Pour les producteurs de La Pastourelle, cette opération constitue l’opportunité de s’assurer une présence locale en s’intégrant à la campagne publicitaire «Roquefort marions-le» initiée par la Confédération du Roquefort.

À cette occasion, les coopérateurs renouent avec la tradition des caves à fleurines, appréciées pour leur hygrométrie et leur température constante, qui dès le Xe siècle accueillaient les tonneaux de vin pour les faire vieillir.

Renommée gastronomique

Cette collaboration est le fruit de la rencontre des deux coopératives de la région Occitanie, éloignées géographiquement mais si proches historiquement et humainement. Amis de longue date, Marc Ducournau et Pierre Bosc, éleveur et ancien vice-président de La Pastourelle, sont animés par une passion commune : celle de l’avenir de leur coopérative et de leur production de qualité. Une passion qui vient de l’histoire et de la détermination qu’ont eue certains hommes à faire reconnaître leur production comme appellation d’origine.

Aujourd’hui, Marc et Pierre s’attachent à préserver et perpétuer cet engagement vers deux productions de qualité qui font la renommée gastronomique de la région. Cela passe entre autres par une production exclusive avec des espèces endémiques très bien adaptées à leur terroir et à leur climat : cépages du piémont pyrénéen pour Saint-Mont et la race brebis Lacaune pour le Roquefort. Ils tiennent également à mettre en avant un savoir-faire, une tradition : l’exigence du travail des hommes au vignoble de Saint-Mont, la sélection de l’alimentation et la qualité microbiologique pour le Roquefort.

Le respect de ces engagements fait vivre ces deux territoires ô combien singuliers. Aujourd’hui, avec ses 170 exploitations adhérentes, la coopérative La Pastourelle figure comme le second producteur de Roquefort au sein de la filière. De son côté, la cave coopérative des vignerons de Saint-Mont — qui compte près de 200 adhérents — est le premier producteur des vins de l’AOC Saint-Mont. C’est donc l’histoire de deux coopératives pour lesquelles les fondateurs et adhérents ont été animés, envers et contre tous, par la volonté de mettre en valeur leur savoir-faire et les valeurs de leurs hommes, pour faire vivre un territoire qui leur a permis de construire leur différenciation.

T. L.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Loi d'orientation agricole : le texte arrive à l'Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté en matière agricole et le renouvellement des générations en agriculture a…

Maïs : disparités entre semis

La météo très pluvieuse par endroits a retardé l’avancement des chantiers en Béarn et au Pays basque.

Punaise diabolique : la lutte dans les vergers se précise

Une dissection des punaises femelles a permis de déterminer le stade de la maturation ovarienne.

Aquitanima : les vedettes entrent en piste

Organisé ce week-end au parc des expositions de Bordeaux-Lac dans le cadre du Salon régional de l’agriculture, le concours des…

«Tous les viticulteurs ont eu accès au fonds d’urgence viticole»

La mobilisation de la FDSEA et des JA, soutenus par le député David Habib, a permis aux Pyrénées-Atlantiques de décrocher une…

Affectée par les conditions pluvieuses, la campagne de semis patine

Le groupe coopératif Maïsadour indique que moins de la moitié des surfaces prévues de maïs grain et spéciaux ont été…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon