Aller au contenu principal

Le Space 2020 annulé en raison de l’épidémie de Covid-19

La pandémie de coronavirus faisait peser de nombreux doutes sur l’organisation du Space qui réunit chaque année à Rennes quelque 1.400 exposants et 100.000 visiteurs, dont 14.000 venant de l’étranger. Ses organisateurs se sont finalement résolus à annoncer que l’édition 2020 du Salon international des productions animales n’aurait pas lieu.

file-La prochaine édition du Space est prévue en 2021, du 14 au 17 septembre.
La prochaine édition du Space est prévue en 2021, du 14 au 17 septembre.

Cette décision a été difficile à prendre mais était inévitable afin «de ne pas faire prendre trop de risques financiers à l’ensemble de notre communauté» plaide Marcel Denieul, le président du Space. «Il n’y avait pas d’autres solutions». Deux jours avant que le Premier ministre Édouard Philippe s’exprime sur les grands principes du déconfinement, le comité d’organisation avait rédigé un communiqué pour indiquer qu’ils prendraient une décision au plus tard le 15 juin.

Mais, «lorsque nous avons eu connaissance des règles qui se mettaient en place, nous nous sommes dit que ce n’était pas compatible avec la tenue d’un salon comme le nôtre qui attire tous les ans 100.000 visiteurs et 1.400 exposants. Les règles de distance, en particulier auraient été impossibles à appliquer». «Bien sûr on peut penser qu’au mois de septembre les choses iront mieux, poursuit Marcel Denieul, mais il ne nous était pas possible de prendre ce risque-là.»

L’autre point de décision était, bien sûr, les visiteurs internationaux qui sont, chaque année, 14.000, dont l’essentiel hors UE, à venir au Space. Or, c’était pour eux quasi mission impossible de venir en France, sans parler des exposants étrangers. «Chaque jour qui passait ne nous apportait pas plus de sécurité, bien au contraire. On a bien vu, la semaine dernière, qu’il n’était pas raisonnable d’attendre encore» argumente Marcel Denieul.

Avant le point de non retour

La date de l’annonce de l’annulation «correspond à l’une des étapes clef dans la construction du salon et des engagements que doivent prendre les organisateurs mais aussi les exposants et les partenaires» explique Anne-Marie Quéméner, commissaire générale du Space. C’est à cette époque que les organisateurs passent commandes auprès de fournisseurs, et que la logistique est lancée. De même, c’est à partir de mai que les exposants réservent leur stand, mettent en place la communication, préparent la gestion des équipes, réservent leurs hébergements, etc.

«En prenant la décision maintenant, nous limitons l’impact en terme financier et dans l’organisation de l’activité de tous les participants» précise Anne-Marie Quéméner. «Certains comptaient sur le Space de manière forte pour lancer des nouveaux produits ou relancer leurs activités commerciales. Cela leur laisse le temps de se réorganiser. Les exposants dans leur grande majorité nous remercient de prendre cette décision suffisamment tôt.»

La prochaine édition du Space est d’ores et déjà prévue en 2021, du 14 au 17 septembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

La race Bazadaise poursuit sa dynamique dans les Landes
Le président du syndicat des éleveurs landais de la race Bazadaise, Paul Dussau, évoque la dynamique de la race et les événements…
Deux équipes de l’Agrocampus 64 en course pour le TIEA 2023 à Paris
L’épreuve organisée dans le cadre du Salon international de l’agriculture se tiendra du mercredi 1er mars au dimanche…
PAC : Contrôle par satellite et droit à l’erreur
Avec la programmation 2023-2027 de la PAC, la France va mettre en œuvre le système de suivi des surfaces en temps réel (3STR) en…
2022, retour sur une année de combat syndical avec les présidents de la FDSEA et des JA
Franck Laborde, président de la FDSEA, et Sylvain Bordenave, président de Jeunes Agriculteurs, reviennent sur les dossiers qui…
file-Les chasseurs pourront continuer à prélever les nuisibles responsables des dégâts sur les cultures.
Le plan chasse dévoilé par le gouvernement
Après de nombreuses années de polémiques, le gouvernement entend mettre un peu d’ordre dans la pratique de la chasse. Il a, pour…
Egalim 2 : les exemptions à la contractualisation obligatoire précisées
Deux décrets du 26 décembre précisent les conditions des exemptions à la contractualisation écrite obligatoire au 1er janvier. Le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon