Aller au contenu principal

Le photovoltaïque sur eau se développe en Béarn

Le jeudi 8 eptembre, un partenariat a été signé entre l’ASA vallée du Larcis, le GIE Gaves Adour et EDF pour l’installation d’une centrale photovoltaïque flottante sur les lacs de Bassillon et Lembeye.

file-Le siège d'Amarenco est à Gaillac dans le Tarn.

«Ce projet concerne 20 ha. L’installation produira 24 gigawatts/heure d’électricité, qui alimenteront 6.000 à 10.000 foyers, explique Emmanuel de Bourmont, directeur territorial EDF. Le photovoltaïque flottant est encore peu répandu. Il est intéressant car on va arriver à saturation pour les installations de photovoltaïque au sol».

Voilà plus trois ans, le GIE Gaves Adour qui regroupe 63 ASA d’irrigation s’est lancé dans l’aventure technologique du photovoltaïque flottant, une yechnologie apparue dans le milieu des années 2010. Son président, Guy Estrade, rappelle que les ASA sont confrontées à la gestion et à l’entretien des retenues d’eau qui pèsent dans les budgets et à l’heure où la manne financière publique se fait de plus en plus rare, il fallait donc «trouver de nouveaux moyens de les financer afin de pérenniser l’irrigation tout en s’inscrivant dans la transition énergétique».

En novembre 2021, les Irrigants des Pyrénées-Atlantiques avaient signé une première convention de partenariat avec TotalEnergies renouvelables pour installer, d’ici 2025, plus de dix hectares de panneaux solaires sur les lacs de Boueilh-Boueilho-Lasque, d’Arzacq et de Doazon et produire, ainsi, jusqu’à 17 MW (mégawatt), de quoi fournir en électricité les besoins de 14 000 personnes, soit l’équivalent d’une commune comme Saint-Jean-de-Luz.

Une rentabilité sur 10 ans

Ce nouveau partenariat concerne les deux lacs propriété de l’ASA du Larcis. «L’enjeu est double, explique le président du GIE Gave Adour, Guy Estrade. Faire face à l’augmentation du coût de l’énergie et à l’augmentation de l’ensemble des charges (entretien des lacs, directive sécurité des barrages)».

L’investissement sera supporté par le GIE et EDF. La production de ces installations est l’équivalent de la consommation en énergie de tous les irrigants du GIE. «Quand on sait l’enjeu qu’il y a sur l’énergie et l’autonomie des exploitations, l’investissement trouvera sa rentabilité dans 10 ans», poursuit Guy Estrade.

D’autres projets sont à l’étude sur le département. «Quand on voit aujourd’hui l’explosion du coût de l’énergie, c’est le moment d’avoir des réflexions globales sur la consommation ou l’autoconsommation d’énergie, ainsi que la vente, souligne Bernard Layre, président de la chambre d’agriculture 64. On ne peut laisser passer ce virage de l’histoire».

Y. Allongue

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

L’Europe paie cher son déficit en maïs
Avec une récolte de seulement 54 millions de tonnes (Mt) de maïs et en forte baisse, l’Union européenne est contrainte d’en…
Végétaelis, une vitrine ambitieuse de l’agriculture de demain
C’est un salon d’un nouveau genre qui va prochainement voir le jour dans la capitale du Béarn. Investissant le Parc des…
Récolte de maïs
Pau se prépare à accueillir le congrès de l’AGPM 2022
Lors de son congrès qui se tiendra les 23 et 24 novembre au Palais Beaumont de Pau, la filière maïs se penchera sur le vaste…
Pendant 2 jours, Pau accueille le congrès du maïs
Depuis ce mercredi matin, le congrès du maïs 2022 se tient au Palais Beaumont de Pau. Durant deux jours, près de 600…
Histoire : 400 ans de maïsiculture dans le Sud-Ouest
Ramené d’Amérique en Europe à la fin du XVe siècle , vraisemblablement par Christophe Colomb, le maïs a été introduit…
Votremachine.com, start-up landaise au service de la réduction des coûts de mécanisation
Tout juste rentrée du SIMA où elle exposait au sein du village Start-Up, la société Votremachine.com sera au salon Végétaelis à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon