Aller au contenu principal

Tourisme
La marque Gîtes de France continue sa montée en puissance dans les Landes

L’assemblée générale du relais départemental a permis de mesurer les bonnes performances commerciales de la marque qui attire un nombre croissant de propriétaires.

Cette assemblée générale très suivie a été l’occasion de décerner une série de “Trophées clients” à une vingtaine de propriétaires ayant obtenu des avis exceptionnels pour la qualité de leurs hébergements.
© F. B. - Le Sillon

L’association Gîtes de France Landes a tenu son assemblée générale le 2 avril à Mont-de-Marsan. Plus de 250 propriétaires adhérents et partenaires étaient réunis à l’Auberge landaise pour faire le point sur l’année écoulée et évoquer les perspectives à venir. Une telle affluence en dit long déjà sur la dynamique de la structure.

En 2023, 85 nouveaux hébergements ont rejoint l’offre de la marque dans les Landes. La croissance du parc, observée depuis plusieurs années, se poursuit donc. À la clôture de l’exercice, l’association réunissait 586 propriétaires, proposant 843 hébergements, dont 780 gîtes, 43 maisons d’hôtes, 4 gîtes de groupe et 16 campings.

«2023 a été particulièrement dynamique en ce qui concerne les nouveaux agréments, se réjouit la directrice, Christelle Harambillet. On peut l’expliquer par plusieurs facteurs. Tout d’abord, cela montre que la marque Gîtes de France bénéficie d’une forte reconnaissance par les clients et les propriétaires, avec une image de sérieux mais aussi de notion de proximité qui est très importante. Les propriétaires sont attentifs à l’accompagnement que nous pouvons fournir».

Sur le terrain, l’évolution du parc se caractérise par une montée en gamme de manière globale, mais aussi un phénomène de “littoralisation”. Ainsi, 70% des nouveaux hébergements ont obtenu un classement “3 épis et plus” et 75% de ces agréments ont été réalisés sur la frange côtière.

Le niveau qualitatif transpire également au travers des notes décernées par les clients. Sur les 11.000 avis déposés à l’échelle du territoire des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, la note moyenne atteint 4,8 sur 5. Du reste, cette assemblée générale a permis de décerner une série de “Trophées clients” à une vingtaine de propriétaires ayant obtenu des avis exceptionnels.

Des services étoffés

Pour accompagner toujours mieux ses adhérents, Gîtes de France Landes continue d’étoffer ses services. Cette stratégie se traduit par exemple par la mise en place d’un livret d’accueil numérique, qui permet d’informer les vacanciers. «Il ne s’agit pas de remplacer les bons plans et les secrets que peuvent délivrer les propriétaires à leurs clients, mais plutôt de se libérer des aspects réglementaires et pratiques», indique Christelle Harambillet.

Dans un autre registre, une application (Buro connect) est proposée pour simplifier la gestion des réservations et des plannings et assurer leur suivi en temps réel. Il est possible de citer aussi le “pass privilèges” qui permet aux clients de bénéficier de tarifs négociés sur certaines offres.

Sur le plan commercial, 2023 a été «une très belle année dans les Landes», selon Julie Gros, directrice du service de réservation, qui est désormais commun aux Landes et Pyrénées-
Atlantiques. Le volume d’affaires a progressé de 6 % dans le département, portant le chiffre d’affaires à un niveau record. Dans le détail, les mois de septembre et octobre ont permis de prolonger la saison estivale, avec des hausses de réservations de 37 % et 20 % respectivement. Le séjour moyen des clients s’est élevé à 10,22 jours, pour un panier moyen de 812€ (699€ pour la moyenne nationale). Le taux de remplissage des hébergements a atteint 16 semaines en moyenne.

Cette tendance favorable est bien partie pour se poursuivre.  «On observe des éléments très encourageants, commente Christelle Harambillet. Les niveaux de réservation sont en avance sur le printemps, avec sans doute un effet du calendrier favorable aux courts séjours. En revanche, juillet connaît un léger retard. Ce n’est pas vraiment une surprise. Il s’agit d’une tendance nationale. On assiste peu à peu à un glissement de la saison, qui se prolonge plutôt vers la fin de l’été… De manière générale, on est optimiste pour les mois à venir». À cette heure, le chiffre d’affaires du réseau landais affiche une hausse de 10% par rapport à la même date l’an dernier.

F. B.


 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Loi d'orientation agricole : le texte arrive à l'Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté en matière agricole et le renouvellement des générations en agriculture a…

Maïs : disparités entre semis

La météo très pluvieuse par endroits a retardé l’avancement des chantiers en Béarn et au Pays basque.

Punaise diabolique : la lutte dans les vergers se précise

Une dissection des punaises femelles a permis de déterminer le stade de la maturation ovarienne.

Aquitanima : les vedettes entrent en piste

Organisé ce week-end au parc des expositions de Bordeaux-Lac dans le cadre du Salon régional de l’agriculture, le concours des…

Affectée par les conditions pluvieuses, la campagne de semis patine

Le groupe coopératif Maïsadour indique que moins de la moitié des surfaces prévues de maïs grain et spéciaux ont été…

«Tous les viticulteurs ont eu accès au fonds d’urgence viticole»

La mobilisation de la FDSEA et des JA, soutenus par le député David Habib, a permis aux Pyrénées-Atlantiques de décrocher une…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon