Aller au contenu principal

Sport
JO 2024 : quand le sport joue avec la culture

Avec Terres de jeux 2024, le Département souhaite capitaliser sur la politique volontariste développée autour du sport dans le territoire et accessible à tous.

© B. D. - Le Sillon

Àvos marques, prêts… Partez ! Ce mardi 16 avril, la flamme olympique a quitté le site d’Olympie, en Grèce, marquant le lancement des Jeux de Paris 2024. « C’est beaucoup d’émotion mais aussi beaucoup d’excitation », évoquait le matin même le Béarnais Tony Estanguet, président du comité d’organisation, sur les ondes de Franceinfo.

Un siècle après la dernière édition organisée en 1924, ce retour des JO en France suscite un vif enthousiasme dans l’ensemble des territoires, conscients de l’opportunité offert par cet événement pour impulser une dynamique sportive, culturelle et sociale dans le pays.

Début avril, le président du Département Jean-Jacques Lasserre et le conseiller départemental délégué au sport et à l’accompagnement scolaire Bernard Dupont ont présenté les grandes lignes de la feuille de route baptisée “Terres de jeux 2024”, une opération articulée autour de la politique sportive impulsée en Béarn et au Pays basque.

« L’esprit olympique »

Une série d’initiatives — visant notamment à célébrer l’étroit lien entre sport et culture mais aussi l’inclusion à travers l’activité sportive — va être lancée ces prochains jours. «Il apparaissait naturel que nous nous engagions à soutenir cet événement exceptionnel, esquissait Jean-Jacques Lasserre. Le sport est vecteur de valeurs qui nous sont chères comme le respect des autres, la solidarité, la cohésion, le fair-play…»

La première étape sera le passage de la flamme olympique, qui traversera le département courant mai. «Vu la place que tient le sport dans notre département, c’était normal que nous répondions présents», justifiait l’élu. Ainsi, lundi 20 mai, les porteurs de la flamme s’élanceront de Biarritz pour rallier Anglet, Saint-Jean-de-Luz, Bayonne, Hasparren, Orthez et Arette. Cette traversée — jalonnée par une panoplie d’animations proposées par les communes hôtes et le Département — se terminera à Pau devant le Palais Beaumont.

Tout l’été, d’autres opérations vont voir le jour. Dans ce cadre, deux appels à manifestation d’intérêt (AMI)  “Animations Terre de jeux 2024” et “Sport en entreprise”, visant à encourager la création et le soutien de projets locaux en faveur du sport pour tous, sont déjà sur les rails. Et comme entre sport et culture il n’y a qu’un pas, “Terre de jeux 2024” se déclinera aussi à travers trois expositions itinérantes mettant en exergue «la richesse et la diversité du monde sportif».

Parmi les autres initiatives originales, les “Cafés des sports” donneront lieu à de riches échanges entre deux personnalités du paysage médiatique et montreront la capacité du sport à influencer la culture et les arts. «À travers des personnages différents aux histoires croisées, l’objectif de ces rencontres vise à montrer les liens qu’il existe entre le sport et l’art», concluaient les deux élus.

B. D.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Loi d'orientation agricole : le texte arrive à l'Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté en matière agricole et le renouvellement des générations en agriculture a…

Maïs : disparités entre semis

La météo très pluvieuse par endroits a retardé l’avancement des chantiers en Béarn et au Pays basque.

Punaise diabolique : la lutte dans les vergers se précise

Une dissection des punaises femelles a permis de déterminer le stade de la maturation ovarienne.

Aquitanima : les vedettes entrent en piste

Organisé ce week-end au parc des expositions de Bordeaux-Lac dans le cadre du Salon régional de l’agriculture, le concours des…

Affectée par les conditions pluvieuses, la campagne de semis patine

Le groupe coopératif Maïsadour indique que moins de la moitié des surfaces prévues de maïs grain et spéciaux ont été…

«Tous les viticulteurs ont eu accès au fonds d’urgence viticole»

La mobilisation de la FDSEA et des JA, soutenus par le député David Habib, a permis aux Pyrénées-Atlantiques de décrocher une…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon