Aller au contenu principal

Jeunes Agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques : informations, ateliers et portes ouvertes

Le syndicat des JA 64 a organisé ses portes ouvertes le 23 novembre à Moncayolle. L'occasion pour les élèves en BPREA de Montardon et Ostabat de visiter l'exploitation d'Aurélie Bracot. 

Les élèves en BPREA d'Ostabat et Montardon ont visité l'exploitation d'Aurélie Bracot lors des journées portes ouvertes des JA 64
© F. B. Le Sillon

Les JA 64 ont organisé leur journée portes ouvertes à l’installation le mercredi 23 novembre au sein du GAEC Elhar à Moncayolle. Destinée aux élèves de BPREA de l'Agrocampus, cette journée s’est articulée autour de plusieurs temps forts.

Le matin, les élèves ont pu échanger avec divers intervenants.

Outre l’incontournable PAIT (point accueil installation transmission), des conseillers de la chambre d’agriculture et du Crédit Agricole ont délivré des conseils et distillé des informations aux futurs exploitants. Parmi le public présent, figuraient également des personnes en reconversion professionnelle.

Après les différentes informations, les participants ont été mis à contribution à travers deux ateliers. Le premier sur l’agroforesterie, le second sur les signes officiels de qualité. Des choix d’ateliers en aucun cas dus au hasard : «L’exploitation d’Aurélie Bracot a développé un projet autour de l’agroforesterie et les signes officiels de qualité sont présents dans toutes les formes de productions», explique Anaïs Canerot, animatrice au sein des JA.

Trouver les bons relais

Parmi les précieux conseils distillés aux candidats exploitants, Joseph Lapébie, conseiller à la chambre d’agriculture, est venu les éclairer sur les différents aspects juridiques, sur les phases à développer depuis le projet initial, notamment concernant le foncier, «un élément primordial», ainsi que sur toutes les aides que l’on peut solliciter.

Trouver les bons relais aux bons moments est une clef essentielle de la réussite, comme le souligne parfaitement Anaïs Canerot : «Il ne faut pas hésiter à s’adresser aux bonnes structures aux bons moments !» Des propos en aucun cas contredits par Aurélie Bracot, qui accueillait cette journée dans son exploitation. Une exploitation qu’elle a volontiers fait visiter l’après-midi. L’occasion, là encore d’avoir des échanges fructueux avec le public ciblé.

Un public qui a pu constater que si Aurélie n’est installée, en GAEC, que depuis deux ans, son exploitation est relativement diversifiée. Cette ancienne inséminatrice bovin (durant 10 ans) y élève 40 Blondes d’Aquitaine, son frère s’occupant sur le même site d’un atelier de gavage, de quelques cultures et du machinisme, tandis que ses parents ont en charge l’activité ovins lait.

Fabrice Borowczyk

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Maïs : un nouveau site Internet pour recruter les castreurs

Job maïs semences permet aux producteurs de constituer leurs équipes.

Aquitanima : les vedettes entrent en piste

Organisé ce week-end au parc des expositions de Bordeaux-Lac dans le cadre du Salon régional de l’agriculture, le concours des…

Un orage soudain et dévastateur frappe la Soule et le Béarn

Des pluies diluviennes sont tombées dans un couloir qui va de Mauléon à Laàs. Gestas a été la commune la plus touchée. Un…

Maïsadour et les MFR signent un partenariat en faveur de la transmission et l’installation

Cette démarche a pour objectif de faciliter la transmission des exploitations entre cédants et apprenants des établissements…

Loi d’orientation agricole : le texte adopté par l’Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté agricole et le renouvellement des générations en agriculture a été adopté…

Les Landes ont brillé au salon Aquitanima

Les éleveurs du département ont décroché les prix les plus prestigieux en race Bazadaise, à l’image de Joël Sillac, mais aussi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon