Aller au contenu principal

Foie gras : le rapprochement Euralis/Maïsadour soumis à «examen approfondi»

Le projet de rapprochement des activités canards gras d’Euralis et de Maïsadour «justifie […] un examen approfondi » en raison d’un «doute sérieux d’atteinte à la concurrence», a annoncé l’Autorité de la concurrence dans un communiqué le 14 décembre. L’ouverture de cette «phase 2» ne «préjuge pas de l’existence d’éventuelles atteintes à la concurrence ni de l’issue de la demande d’autorisation», rappelle-t-elle.

file-En France, les consommateurs plébiscitent toujours le foie gras. Sur les huit premiers mois de 2019, les achats de foie gras ont augmenté de 1,7% en volume. Cette croissance atteint 6% en valeur.

Lors de la première phase de l’enquête, l’organisme public a estimé que le rapprochement, notifié en mai, «conférerait à l’entreprise commune des parts de marché significatives» dans plusieurs secteurs, en amont (collecte d’animaux) comme en aval (commercialisation de produits issus de canards gras). Une position qui risquerait d’entraîner une «augmentation des tarifs» et une «diminution de la qualité et de la diversité des produits proposés.»

En juillet, les deux coopératives du Sud-Ouest ont soumis des mesures visant à résoudre ce problème de concurrence. Une proposition jugée «insuffisante» par l’Autorité.

S’ouvre désormais une «phase 2» d’examen approfondi, d’une durée de 65 jours ouvrés. Durant cette nouvelle phase d’enquête, l’Autorité de la concurrence consultera les acteurs du secteur à travers des auditions ou des nouveaux tests de marché.

«Cette nouvelle instruction devrait durer quelques mois, précise Euralis. Ce délai ne remet nullement en cause le projet. Maïsadour et Euralis restent déterminés à le mener à bien pour soutenir l’avenir de leurs activités canard à foie gras, saurisserie et boutiques de vente directe».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Les syndicats investissent le site d'Intermarché

Après la base logistique de Scalandes, la FDSEA et les JA 40 continuent de cibler la grande distribution.

Foire du matériel d'occasion de Navarrenx

Les agriculteurs du canton de Navarrenx (Pyrénées-Atlantiques) animeront la 41e foire du matériel d’occasion dans…

La FDSEA et JA 40 poursuivent leur mobilisation et ciblent la grande distribution

Les représentants syndicaux ont été extrêmement déçus par les échanges avec la préfète et ses services. Des actions ciblent…

Les agriculteurs sonnent la révolte

Au fil des heures, les mobilisations  lancées par les FDSEA et JA des Pyrénées-Atlantiques et des Landes s’intensifient,…

Démonstration de force paysanne en Béarn et au Pays basque

Récit d’une semaine de mobilisation syndicale à Pau et à Bayonne.

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon