Aller au contenu principal

Farmr.job aide les agriculteurs à trouver de la main-d’œuvre

Le premier réseau social agricole a mis en place une plateforme pour permettre aux particuliers de proposer leurs services aux exploitants.

file-Baptiste Létocart et Thomas Camboulive ont créé Farmr., une plateforme digitale centrée autour des agriculteurs, à mi-chemin entre LinkedIn et Facebook. En moins d’un an, plus de 5.000 exploitants ont déjà créé leur profil.
Baptiste Létocart et Thomas Camboulive ont créé Farmr., une plateforme digitale centrée autour des agriculteurs, à mi-chemin entre LinkedIn et Facebook. En moins d’un an, plus de 5.000 exploitants ont déjà créé leur profil.

Le 24 mars, le ministre de l’Agriculture a lancé un «appel à l’armée de l’ombre des hommes et des femmes qui n’ont plus d’activité» pour venir prêter main-forte aux agriculteurs en manque de main-d’œuvre. Farmr., le premier réseau social agricole a décidé de participer à cette mobilisation générale en mettant sur pied une nouvelle application dès le 26 mars.

Des centaines de volontaires

«Nous réunissons une communauté de plus de 5.000 agriculteurs et il nous semblait important de lui venir en aide, indique Baptiste Létocart, co-fondateur du site. Nous avons donc mis en ligne une plateforme permettant aux volontaires de se mettre à disposition des agriculteurs».

Sur www.news.farmr.co/farmr.job, les particuliers sont invités à répondre à une dizaine de questions permettant de connaître la zone géographique sur laquelle ils peuvent intervenir, s’ils ont des compétences particulières en agriculture et quelles sont leurs motivations. En quelques jours, «plusieurs centaines de volontaires de toute la France» se sont inscrits sur la plateforme.

«Cela nous a demandé un peu de travail technique de développement, mais depuis le 31 mars, ces offres sont en ligne pour que les agriculteurs puissent en prendre connaissance.» Plutôt que de proposer toutes les offres en vrac, les annonces remontent en effet en fonction du secteur géographique des volontaires pour permettre aux exploitants de ne voir que celles qui sont susceptibles de les intéresser.

«Lancer la plateforme farmr.job faisait partie de nos projets mais l’actualité nous a encouragés à le faire plus vite que prévu, souligne également Baptiste Létocart. À l’issue de la période de confinement, elle restera donc en ligne pour assurer le rôle qu’elle aurait dû remplir initialement: permettre aux agriculteurs de trouver des salariés et des saisonniers tout au long de l’année. Ce service de mise en relation restera bien évidemment entièrement gratuit pour les utilisateurs.»

Cécile Agusti

Baptiste Létocart et Thomas Camboulive ont créé Farmr., une plateforme digitale centrée autour des agriculteurs, à mi-chemin entre LinkedIn et Facebook. En moins d’un an, plus de 5.000 exploitants ont déjà créé leur profil.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

file-D’après les professionnels français, un nouveau contingent de plusieurs milliers de tonnes à droits de douane réduits risque fort de fragiliser le marché hexagonal et de faire «disparaître des éleveurs».
MHE : des permanences pour remplir les demandes d’aide

La chambre d’agriculture et le GDS organisent des permanences jusqu’au mardi 5 mars.

MHE : les élevages bovins qui ne sont pas déclarés foyer seront aussi indemnisés

Un fonds d’urgence de 50 millions d’euros va accompagner le dispositif de prise en charge déjà en place et prolongé jusqu’au…

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Les bovins landais sont partis pour Paris

Les éleveurs des Landes ont fait partir leur animaux participants au Concours général des animaux du Salon international de l'…

Les éleveurs bovins viande en quête de clarifications

Respecter Egalim pour dégager du revenu, obtenir de la reconnaissance et avoir des perspectives. Réunie en congrès, la FNB a…

Prim’Holstein : David Biarnes jugera à Paris pour la deuxième fois

L’éleveur landais installé à Grenade-sur-l’Adour a été sélectionné pour juger le concours des Prim’Holstein dans le cadre du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon