Aller au contenu principal

En 10 ans, les surfaces bio ont progressé de 70% en Europe

Avec 12,6 millions d’hectares en 2017, les surfaces converties en bio dans l’Union européenne représentaient 7% du total de l’agriculture de l’UE et 18,6% de la surface mondiale en agriculture biologique, souligne un rapport de la Commission européenne publié le 7 mars. En 10 ans, la production agricole bio a ainsi progressé de 70%.

file-Entre 2007 et 2017, les surfaces bio ont augmenté de 70% au sein de l’Union européenne.
Entre 2007 et 2017, les surfaces bio ont augmenté de 70% au sein de l’Union européenne.

Les prairies, destinées à l’alimentation du bétail, représentent à elles seules 44% des surfaces en bio de l’UE, soit 5,6 millions d’ha, suivies par les fourrages (17%), les céréales (16%), et les cultures permanentes (11%). À noter que les céréales bio ne représentent que 4% des surfaces européennes de céréales.

Concernant les cultures permanentes, la production bio est tirée par la forte demande en fruits et en vin, les fruits représentant 29% des surfaces totales des cultures permanentes bio, le vignoble, 24%. Ce sont l’Italie et l’Espagne qui concentrent une majorité de ces deux productions en bio (72% du total européen).

Les productions animales biologiques restent plus réduites par rapport aux productions conventionnelles (autour de 3% du total des productions animales) : 5% des troupeaux de bovins, 6% des moutons et des chèvres, 3% des volailles et 1% des porcs.

Rendements inférieurs

Le rapport souligne également les rendements significativement moins élevés en agriculture biologique, par rapport à l’agriculture conventionnelle avec, pour le blé, un différentiel de l’ordre de 40% à 85%. Ces rendements plus faibles sont compensés par des prix à la production plus élevés, mais les revenus ne sont pas systématiquement plus élevés en agriculture biologique.

Certains producteurs choisissent aussi de quitter ce mode de production. Au moins 2% des producteurs ont quitté l’agriculture biologique chaque année dans les cinq dernières années, pour partir à la retraite mais aussi pour revenir à la production conventionnelle.

Enfin, le rapport indique que le marché des produits biologiques n’a pas encore atteint sa maturité. La croissance de ce marché se traduit dans le montant des dépenses annuelles en produits biologiques par habitant européen, passé de 29 € en 2007 à 67 € en 2017. Les œufs sont l’un des produits bio les plus vendus (jusqu’à 33% au Danemark, et 30% en France). Pour répondre à une nouvelle croissance du marché, la production intérieure poursuit sa conversion, mais une augmentation du volume des importations est également attendue.

La Chine, principal fournisseur

Dans un second rapport publié le 7 mars, la Commission européenne se penche sur les importations de produits biologiques de l’UE. Sur les 3,4 millions de tonnes de produits bio importées en 2018, 415000 tonnes proviennent de la Chine, soit 12,7% du marché total. L’Équateur (8,5%), la République dominicaine (8,4%), l’Ukraine (8,2%) et la Turquie (8,1%) sont également des fournisseurs importants, ce qui s’explique en partie par la demande en fruits tropicaux (24% des importations), en céréales (22%) et en tourteaux.

Il s’agit souvent de biens que l’UE a du mal à produire ou pour lesquels un vide temporaire existe sur le marché, d’autant plus que combler ces vides prend plus de temps en production biologique, étant donné la période de conversion de trois ans qui entraîne un délai important entre l’augmentation de la demande et la capacité des fournisseurs à augmenter leur production.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

L’Europe paie cher son déficit en maïs
Avec une récolte de seulement 54 millions de tonnes (Mt) de maïs et en forte baisse, l’Union européenne est contrainte d’en…
Végétaelis, une vitrine ambitieuse de l’agriculture de demain
C’est un salon d’un nouveau genre qui va prochainement voir le jour dans la capitale du Béarn. Investissant le Parc des…
Récolte de maïs
Pau se prépare à accueillir le congrès de l’AGPM 2022
Lors de son congrès qui se tiendra les 23 et 24 novembre au Palais Beaumont de Pau, la filière maïs se penchera sur le vaste…
Pendant 2 jours, Pau accueille le congrès du maïs
Depuis ce mercredi matin, le congrès du maïs 2022 se tient au Palais Beaumont de Pau. Durant deux jours, près de 600…
Histoire : 400 ans de maïsiculture dans le Sud-Ouest
Ramené d’Amérique en Europe à la fin du XVe siècle , vraisemblablement par Christophe Colomb, le maïs a été introduit…
Votremachine.com, start-up landaise au service de la réduction des coûts de mécanisation
Tout juste rentrée du SIMA où elle exposait au sein du village Start-Up, la société Votremachine.com sera au salon Végétaelis à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon