Aller au contenu principal

Daniel Peyraube nouveau président de Maïsadour

Michel Prugue, qui a tenu les rênes du groupe coopératif landais pendant 21 ans, avait confirmé qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat lors de l’assemblée générale de Maïsadour du 6 décembre dernier. C’est donc Daniel Peyraube qui lui succède suite au vote du conseil d’administration réuni le vendredi 9 décembre.

daniel peyraube
Daniel Peyraube a été élu le 9 décembre, par le conseil d’administration, président du groupe coopératif Maïsadour.

Administrateur du groupe Maïsadour depuis 2012, puis membre du bureau de 2015 jusqu’en 2020, Daniel Peyraube avait succédé à Dominique Graciet au poste président-délégué. Cette année, il prend donc la suite de Michel Prugue à la présidence. «Je tiens à saluer l’engagement de Michel Prugue durant ses 21 ans de mandat au sein de la coopérative. Si nous devions retenir qu’une seule valeur que nous partageons, c’est celle du collectif ! Il n’y a qu’ensemble que nous ferons bouger les lignes pour construire l’agriculture de demain», a indiqué Daniel Peyraube dans un communiqué de presse.

Formé aux techniques agricoles et diplômé d’un BTS en Gestion, Daniel Peyraube a suivi des formations en management, relations humaines, gestion et d’administrateur à l’ESSEC Paris. En 1996, il reprend l’exploitation familiale à Castaignos-Souslens dans les Landes. À l’image de la diversité des filières de la coopérative qu’il dirige désormais, le nouveau président produit du maïs, du maïs semences, du tournesol et du soja. Daniel Peyraube est également éleveur de poulets, de canards et de pintades.

L’objectif de celui qui préside également l’Association générale des producteurs de maïs (AGPM) est «d’impulser une dynamique collective pour apporter des solutions innovantes et concrètes aux agriculteurs du territoire qui font face aux enjeux des changements climatiques, sociétaux et économiques. Des défis que nous relèverons pour garantir notre souveraineté alimentaire à tous dans le respect du bien-être de nos agriculteurs. Maïsadour a déjà engagé sa transformation pour y parvenir, nous irons toujours plus loin», a-t-il ajouté.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Maïs : un nouveau site Internet pour recruter les castreurs

Job maïs semences permet aux producteurs de constituer leurs équipes.

Aquitanima : les vedettes entrent en piste

Organisé ce week-end au parc des expositions de Bordeaux-Lac dans le cadre du Salon régional de l’agriculture, le concours des…

Un orage soudain et dévastateur frappe la Soule et le Béarn

Des pluies diluviennes sont tombées dans un couloir qui va de Mauléon à Laàs. Gestas a été la commune la plus touchée. Un…

Maïsadour et les MFR signent un partenariat en faveur de la transmission et l’installation

Cette démarche a pour objectif de faciliter la transmission des exploitations entre cédants et apprenants des établissements…

Loi d’orientation agricole : le texte adopté par l’Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté agricole et le renouvellement des générations en agriculture a été adopté…

Les Landes ont brillé au salon Aquitanima

Les éleveurs du département ont décroché les prix les plus prestigieux en race Bazadaise, à l’image de Joël Sillac, mais aussi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon