Aller au contenu principal

Christiane Lambert élue à la tête du Comité des organisations professionnelles agricoles européennes

Par 111 voix contre 38 à son opposant polonais Wiktor Szmulewicz, président de Krajowa Rada Izb Rolniczych (l’équivalent de notre Assemblée permanente des chambres d’agriculture), Christiane Lambert a été élue présidente du COPA (Comité des organisations professionnelles agricoles) ce vendredi 18 septembre. Celle qui est — et qui reste — présidente de la FNSEA succède, pour un mandat de deux ans, à Joachim Rukwied, président du Deutscher Bauernverband e.V (DBV), principal syndicat agricole allemand.

file-Christiane Lambert a été élue présidente du COPA
Christiane Lambert a été élue présidente du COPA

Juste après son élection, Christiane Lambert s’est déclarée, par voie de presse, «honorée par la confiance de mes collègues européens, mais je suis aussi consciente des responsabilités qui incombent à cette présidence». À la tête du COPA, plusieurs lourds dossiers attendent Christiane Lambert: la prochaine réforme de la PAC basée sur la stratégie du Green Deal, avec les plans Biodiversité 2030 et de La ferme à la fourchette, mais aussi le Brexit et la mise en place des plans de relance nationaux et européens.

«Je suis convaincue que l’agriculture est un secteur stratégique pour l’Europe – la crise de la COVID l’a démontré. L’Europe doit refaire de la souveraineté alimentaire un objectif stratégique et ainsi redonner une véritable ambition à son agriculture et de l’espoir à ses agriculteurs», a ajouté Christiane Lambert dans un communiqué. La nouvelle présidente du COPA entend défendre «en cohérence avec les orientations de la FNSEA […] une agriculture européenne, à la fois productive et durable, connectée et ouverte aux innovations», poursuit le communiqué.

À sa création le 6 septembre 1958, le COPA comptait 13 organisations membres pour les six États membres d’alors. Aujourd’hui, le COPA se compose de 60 organisations issues des pays de l’Union européenne et de 36 organisations partenaires d’autres pays d’Europe, comme l’Islande, la Norvège, la Suisse et la Turquie. Dès sa création, le COPA a été reconnu par les autorités communautaires comme le porte-parole de l’ensemble du secteur agricole européen.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

file-D’après les professionnels français, un nouveau contingent de plusieurs milliers de tonnes à droits de douane réduits risque fort de fragiliser le marché hexagonal et de faire «disparaître des éleveurs».
MHE : des permanences pour remplir les demandes d’aide

La chambre d’agriculture et le GDS organisent des permanences jusqu’au mardi 5 mars.

MHE : les élevages bovins qui ne sont pas déclarés foyer seront aussi indemnisés

Un fonds d’urgence de 50 millions d’euros va accompagner le dispositif de prise en charge déjà en place et prolongé jusqu’au…

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Les éleveurs bovins viande en quête de clarifications

Respecter Egalim pour dégager du revenu, obtenir de la reconnaissance et avoir des perspectives. Réunie en congrès, la FNB a…

Prim’Holstein : David Biarnes jugera à Paris pour la deuxième fois

L’éleveur landais installé à Grenade-sur-l’Adour a été sélectionné pour juger le concours des Prim’Holstein dans le cadre du…

Les bovins landais sont partis pour Paris

Les éleveurs des Landes ont fait partir leur animaux participants au Concours général des animaux du Salon international de l'…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon