Aller au contenu principal

Bruxelles envisage une stratégie de soutien aux fabricants d’engrais

Le Commissaire européen à l’Agriculture, Janusz Wojciechowski, a proposé le 15 septembre la levée des droits de douane sur l’importation d’ammoniac et d’urée. C’est selon lui une «une mesure nécessaire pour aider les producteurs d’engrais et faire retomber les prix».

L'Europe craint des pénuries d'engrais pour la prochaine campagne.
© Réussir

«Nous allons réfléchir à une stratégie européenne sur les engrais, c’est une très bonne idée», a déclaré, jeudi 15 septembre, le commissaire à l’Agriculture Janusz Wojciechowski, en marge de la réunion informelle des ministres de l’Agriculture, à Prague. «La priorité serait de soutenir financièrement les producteurs européens d’engrais, contraints de limiter leur activité à cause de la hausse des prix du gaz», a-t-il précisé.

Le commissaire est aussi revenu sur la décision de suspendre jusqu’en 2024 les droits de douane (compris entre 5,5 et 6,5%) sur l’urée et l’ammoniac utilisés pour la production d’engrais azotés dans l’UE. «Cette mesure était nécessaire, nous verrons si elle est suffisante, sinon nous envisagerons d’autres actions», a-t-il dit.

Mesures protectionnistes

Pour mémoire, cela fait déjà quatre ans que les agriculteurs, notamment les céréaliers français portent le fer auprès de la Commission pour qu’elle abroge les taxes antidumping sur l’azote et notamment sur les solutions azotées. En effet, certains pays notamment du Nord et de l’Est de l’Europe (Lituanie, Pologne) veulent protéger leurs industries qui sont peu compétitives.

Ces pays avaient convaincu l’Union européenne d’imposer des surtaxes (appelés aussi droits additionnels) à l’importation. Ce qui provoque des distorsions de concurrence au sein même de l’Union. Mais, aujourd’hui, environ 60% des usines de fabrication d’engrais de l’Union européenne ont arrêté leur production laissant craindre une pénurie pour la prochaine campagne.

Cette suspension des droits de douane pourrait être entérinée le 26 septembre prochain lors du prochain conseil agricole européen. «À moyen et long terme, il faut soit assurer notre souveraineté sur les engrais minéraux, soit faire le glissement vers les engrais organiques (…) pour ne plus se retrouver en risque de pénurie», a estimé le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau.

Alternatives

Le commissaire à l’Agriculture a également souligné la nécessité de trouver des sources d’approvisionnement alternatives, précisant qu’il comptait en discuter avec le ministre canadien de l’Agriculture (le Canada est un des principaux producteurs d’engrais au monde) lors de la réunion du G20, les 26 et 27 septembre à Bali. La présidence tchèque du Conseil de l’UE prévoit d’évoquer la question des engrais lors du Conseil Agriculture du 26 septembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Un film qui met en avant toute la noblesse du métier d’éleveur
Suivi d’un débat, le documentaire Même pas peur d’être éleveur sera diffusé à Pau le vendredi 16 septembre en marge du concours…
Récolte de maïs : le grand écart des rendements
L’important stress hydrique combiné aux températures caniculaires ont eu raison des rendements en maïs grain qui font le grand…
Emmanuel Macron, en visite aux Terres de Jim, a reçu les lauréats du concours Graines d'Agriculteur
Guillaume Ryickbosch, éleveur de chèvres à Coarraze, lauréat du concours Graines d’agriculteur
L’édition 2022 du concours a récompensé des jeunes agriculteurs impliqués dans la protection des ressources naturelles. Quatre…
Le début de la récolte du maïs grain confirme le fort recul des rendements
En Aquitaine, la collecte du maïs bat désormais son plein, avec des volumes en baisse de 30 à 40%, en particulier dans les zones…
Avec la Ferme du futur, Maïsadour construit l’agriculture de demain
Lors de d’une journée de démonstrations, d’échanges et de partage autour des innovations et tendances qui feront l’agriculture de…
Un foyer d’influenza confirmé dans un élevage en plein bassin de Loué
«Un cas d’influenza aviaire vient d’être détecté en Sarthe dans un élevage de canards situé dans la commune de Mézeray», a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon