Aller au contenu principal

Deux légumeries solidaires et inclusives vont voir le jour dans les Landes

Une première plateforme basée à Saint-Geours-de-Maremne va permettre de lancer l’activité sur le secteur de MACS. D’autres réflexions sont engagées dans le Marsan.

Les diagnostics réalisés par le conseil départemental ont mis en évidence les carences en termes d’outil de transformation autour des produits maraîchers pour parvenir à alimenter la restauration collective.
© Adobe Stock

Dans les semaines à venir, une première plateforme de transformation et d’approvisionnement des légumes va entrer en service à Saint-Geours-de-Maremne, au niveau de la zone Atlantisud, à l’initiative du conseil départemental et avec le soutien de la communauté de communes MACS (Maremne Adour Côte-Sud). D’une surface de 250 m2 environ, ce site va constituer la préfiguration d’un projet de plus grande ampleur qui sera finalisé à l’horizon 2026.

Une deuxième démarche similaire est dans les tuyaux au niveau de l’agglomération montoise pour garantir un maillage de tout le département. L’objectif est de permettre à la restauration collective publique landaise, qui nourrit les enfants et les aînés, de répondre aux attentes de la loi Egalim en s’approvisionnant en circuits courts locaux.

Ces projets de légumeries solidaires et inclusives, qui feront office de plateformes d’approvisionnement et de logistique, s’inscrivent dans le prolongement des diagnostics portés par le conseil départemental et partagés par les communautés de communes autour de l’adéquation entre l’offre agricole locale et les besoins de la restauration collective publique à l’échelle du département. Ces états des lieux avaient notamment fait ressortir des carences en termes de produits maraîchers et des problématiques d’approvisionnement sur certaines productions liées au manque d’interfaçages entre le maillon de la production agricole et la demande des acheteurs.

Pour leur élaboration, les différents projets sont donc conduits en étroite collaboration avec les EPCI concernés (établissements publics de coopération intercommunale).

Outil d’amorçage

En août 2023, une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) de l’économie sociale et solidaire a été créée avec une gouvernance partagée (N.D.L.R. : 50 % public et 50 % privé, dont des producteurs/agriculteurs landais). Cette société baptisée “Les légumeries solidaires des terroirs landais“ a reçu l’agrément “entreprise adaptée“ au mois de septembre 2023. Ainsi, au moins 55 % de son personnel est composé de salariés en situation de handicap éloignés de l’emploi.

Le premier site de Saint-Geours-de-Maremne a pour vocation d’être un outil d’amorçage sur le secteur de MACS. Son dimensionnement a été prévu pour produire annuellement au moins 200 tonnes de légumes lavés, pelés, râpés, coupés, bruts ou crus sous vide. Il va permettre d’expérimenter l’activité dans un premier temps. Le projet final consiste à implanter une plateforme d’une surface supérieure à 1 000 m2 d’ici 2026. Aucune échéance précise n’est annoncée pour l’instant concernant le site prévu sur la Communauté d’agglomération du Marsan.

Le principe de ces plateformes va consister à acheter des productions à des agriculteurs landais (qu’ils aient intégré la SCIC ou non), de les travailler, et d’alimenter ainsi en production locale et circuit court, la restauration collective publique landaise (école, collège, lycées, hôpitaux, Ehpad, portage des repas…). L’objectif affiché est de parvenir à mettre en place des démarches de contractualisation avec les agriculteurs afin de leur offrir des garanties de débouchés sur le long terme. Il s’agit donc de parvenir à structurer des filières qui ne sont pas encore très développées à l’échelle du département.

Pour mémoire, la restauration collective publique landaise produit 12,8 millions de repas par an, soit 2 641 tonnes de fruits et légumes, dont les pommes de terre, et 2 423 tonnes de viandes, légumineuses et céréales.

Fabien Brèthes

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Maïs : un nouveau site Internet pour recruter les castreurs

Job maïs semences permet aux producteurs de constituer leurs équipes.

Aquitanima : les vedettes entrent en piste

Organisé ce week-end au parc des expositions de Bordeaux-Lac dans le cadre du Salon régional de l’agriculture, le concours des…

Un orage soudain et dévastateur frappe la Soule et le Béarn

Des pluies diluviennes sont tombées dans un couloir qui va de Mauléon à Laàs. Gestas a été la commune la plus touchée. Un…

Maïsadour et les MFR signent un partenariat en faveur de la transmission et l’installation

Cette démarche a pour objectif de faciliter la transmission des exploitations entre cédants et apprenants des établissements…

Loi d’orientation agricole : le texte adopté par l’Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté agricole et le renouvellement des générations en agriculture a été adopté…

Les Landes ont brillé au salon Aquitanima

Les éleveurs du département ont décroché les prix les plus prestigieux en race Bazadaise, à l’image de Joël Sillac, mais aussi…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon