Aller au contenu principal

Une saison touristique jugée satisfaisante dans les Landes

L’organisme Landes Attractivité (ex-Comité départemental du tourisme) a publié, début octobre, un baromètre présentant les tendances sur la saison touristique de mai à septembre. 82% des acteurs landais du tourisme dressent un bilan correct de la saison.

file-L'offre touristique impose le besoin incessant de s’adapter à un environnement en perpétuel mouvement et aux attentes de la clientèle toujours plus grandes.
L'offre touristique impose le besoin incessant de s’adapter à un environnement en perpétuel mouvement et aux attentes de la clientèle toujours plus grandes.

Une majorité des professionnels landais du tourisme est satisfaite de l’avant-saison (mai/juin) qui s’est traduite par une fréquentation supérieure à 2021. Les longs week-ends (Ascension, Pentecôte) et la météo ont favorisé les séjours durant cette période surtout sur le littoral et la clientèle étrangère a fait son retour.

Ensuite, un niveau de fréquentation en hausse a été enregistré durant la haute saison, grâce à la présence des touristes étrangers. S’agissant du mois de septembre, la fréquentation est jugée satisfaisante avec un niveau équivalent à 2021 malgré un recul de la clientèle étrangère par rapport à l’année précédente.

Des situations variées

Au global, l’évolution du chiffre d’affaires montre donc une tendance à la hausse, mais ce bilan global cache des situations très variées selon les filières. Toutes les filières hébergement affichent un chiffre d’affaires en hausse par rapport à 2021 (autour de 10% en majorité), sauf l’hôtellerie qui subit un déficit (majoritairement autour de 5%) ainsi que les meublés (moins de -20%).

Les sites de visite ainsi que les activités de sport et de loisir ont enregistré une baisse. Pour ces deux filières, une majorité des professionnels déclare un recul inférieur à 20%. Il convient de noter que sur lintérieur du département, les activités de sport et de loisir affichent un niveau équivalent à 2021.

Pour les restaurants, on observe un chiffre d’affaires inférieur à l’an passé (surtout sur le littoral, en majorité autour de -10%). Néanmoins, 15% des restaurateurs landais répondant ont enregistré une hausse de 15% de leur chiffre d’affaires.

Les acteurs du tourisme déclarent avoir rencontré des difficultés de recrutement en avant-saison pour les hôtels et les campings, en haute saison pour les hôtels et les restaurants. Si pour 66%, ce phénomène n’affecte pas le niveau d’activité, pour 27% les difficultés de recrutement pénalisent déjà le fonctionnement (hôtellerie et restauration).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Les syndicats investissent le site d'Intermarché

Après la base logistique de Scalandes, la FDSEA et les JA 40 continuent de cibler la grande distribution.

Foire du matériel d'occasion de Navarrenx

Les agriculteurs du canton de Navarrenx (Pyrénées-Atlantiques) animeront la 41e foire du matériel d’occasion dans…

La FDSEA et JA 40 poursuivent leur mobilisation et ciblent la grande distribution

Les représentants syndicaux ont été extrêmement déçus par les échanges avec la préfète et ses services. Des actions ciblent…

Les agriculteurs sonnent la révolte

Au fil des heures, les mobilisations  lancées par les FDSEA et JA des Pyrénées-Atlantiques et des Landes s’intensifient,…

Démonstration de force paysanne en Béarn et au Pays basque

Récit d’une semaine de mobilisation syndicale à Pau et à Bayonne.

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon