Aller au contenu principal

Animations
Les deux atouts de Bœuf à la plage : convivialité et gourmandise

Chaque année, l’opération Bœuf à la plage, organisée par la FDSEA et Jeunes Agriculteurs, attire un large public à Vieux-Boucau. La recette tient en deux mots : convivialité et gourmandise. 

Les présentations des vaches et leurs veaux, amenés par Hervé Lard pour la journée Bœuf à la plage, sont toujours très appréciées des vacanciers et notamment par les plus jeunes.
© FDSEA40

«On a vu le bœuf en train de tourner sur la broche, alors on s’est arrêtés !» Originaires de Toulouse, Alain et Frédérique passent leurs premières vacances à Vieux-Boucau. L’opération Bœuf à la plage proposée par les agriculteurs, ils n’en avaient jamais entendu parler. Mais le 27 juillet, aux alentours de midi, alors que la faim commence à les titiller, les effluves s’échappant de la rôtissoire géante de Genso’Broche les attirent irrémédiablement.

La viande, ils aiment ça et en mangent à longueur d’année. Et la pièce de 430 kilogrammes en train de rôtir depuis 9h30 du matin a l’air très appétissante… La dégustation offerte de bœuf à la plancha finit de les convaincre. Direction le stand des réservations pour le repas du soir où ils découvrent une autre bonne surprise : 12 euros le menu complet. «C’est vraiment un prix attractif… d’autant que nous sommes un groupe de dix personnes!» Tout au long de la matinée, les animatrices de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs vendent les tickets pour les agapes prévues en fin de journée.

D’ordinaire, elles œuvrent au guichet installé devant le fronton, où se tiendront les réjouissances à partir de 19h30. Mais cette année, comme la manifestation s’est déplacée du parvis des arènes vers le marché, elles se sont installées au cœur du village des producteurs, entre le stand du Tursan et la “vache mobile” de Lait 2 Castets.

Se faire plaisir

Malgré ce mini déménagement, les habitués sont là. Comme Reine. Cette Agenaise est une fidèle de la station et de Bœuf à la plage. Voilà quinze ans qu’elle participe au repas, chaque mois de juillet. «Cette année, on emmène aussi nos petits-enfants. Voir les animaux, rencontrer des producteurs, tout ça, c’est vraiment nouveau pour eux. Et puis c’est un moyen de leur faire découvrir d’où vient la viande qu’ils mangent.»

Faire découvrir d’où vient la viande qu’ils mangent

Un peu plus loin, Sylvaine et Pierre confirment. Le couple de Parisiens est venu avec ses deux filles. La plus grande caresse Unique, l’un des six animaux amenés par Hervé Lard, tandis que la plus petite, encore dans sa poussette, se régale d’un morceau de viande à la plancha.

«Ça change du steak haché !», sourit son père. Les jeunes parents avouent ne pas manger énormément de viande, en tout cas moins que leurs propres parents.  «Mais quand on a envie de se faire plaisir, on choisit de la qualité. Comme ici.»

Ils ont déjà participé au repas bœuf à la broche à plusieurs reprises. Et cette fois, c’est en famille qu’ils vont partager «l’ambiance festive».Sandra, pour sa part, revient avec des amis. Le rendez-vous est devenu incontournable depuis quatre ans pour cette bande de jeunes trentenaires originaires d’Azur.

«La viande est trop bonne»

«La convivialité de la manifestation y est pour beaucoup… mais surtout, la viande est trop bonne!»

La jeune femme apprécie de pouvoir rencontrer et discuter avec les éleveurs. «La consommation de viande est très controversée aujourd’hui. Mais plus que les débats autour du véganisme, je pense que ce sont les modes d’élevage qui sont remis en cause. Personnellement, je ne veux pas manger de la viande produite n’importe où et n’importe comment. Je suis attentive à la traçabilité et à l’origine des produits. Ici, je suis en confiance.»

Convivialité et gourmandise sont les raisons du succès de Bœuf à la plage. Le repas de la semaine dernière a ainsi attiré près de 900 convives.

Cécile Agusti

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Les syndicats investissent le site d'Intermarché

Après la base logistique de Scalandes, la FDSEA et les JA 40 continuent de cibler la grande distribution.

Foire du matériel d'occasion de Navarrenx

Les agriculteurs du canton de Navarrenx (Pyrénées-Atlantiques) animeront la 41e foire du matériel d’occasion dans…

La FDSEA et JA 40 poursuivent leur mobilisation et ciblent la grande distribution

Les représentants syndicaux ont été extrêmement déçus par les échanges avec la préfète et ses services. Des actions ciblent…

Les agriculteurs sonnent la révolte

Au fil des heures, les mobilisations  lancées par les FDSEA et JA des Pyrénées-Atlantiques et des Landes s’intensifient,…

Démonstration de force paysanne en Béarn et au Pays basque

Récit d’une semaine de mobilisation syndicale à Pau et à Bayonne.

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon