Aller au contenu principal

Egalim
La filière bovins viande veut des contrats basés sur le coût de production

La Fédération Nationale Bovine (FNB) appelle les acteurs de la filière à appliquer cette règle issue de la loi Egalim.

La Fédération nationale bovine martèle que la référence au coût de production dans les contrats est une opportunité pour les éleveurs.
© Le Sillon

En 2019, à la suite des États généraux de l’alimentation, Interbev a rendu officiel un accord interprofessionnel validant une méthode de calcul des indicateurs de référence de prix de revient en viande bovine. L’objectif était de tendre vers une meilleure rémunération des éleveurs, en tenant compte des charges et de la rémunération du travail dans le calcul du prix de vente des animaux.

«Il n’y a pas d’application»

Aujourd’hui, la contractualisation et les dispositions rendues possibles par la loi Egalim 2, notamment la sanctuarisation du coût de production tout au long de la filière, sont une opportunité pour les éleveurs. En proposant aux acheteurs une formule de prix dans les contrats dont le socle est le prix de revient interprofessionnel de référence, le prix de vente des animaux évoluera automatiquement tous les six mois, en fonction de l’évolution des charges et du marché.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Aquitanima : les vedettes entrent en piste

Organisé ce week-end au parc des expositions de Bordeaux-Lac dans le cadre du Salon régional de l’agriculture, le concours des…

Maïs : disparités entre semis

La météo très pluvieuse par endroits a retardé l’avancement des chantiers en Béarn et au Pays basque.

Loi d'orientation agricole : le texte arrive à l'Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté en matière agricole et le renouvellement des générations en agriculture a…

Punaise diabolique : la lutte dans les vergers se précise

Une dissection des punaises femelles a permis de déterminer le stade de la maturation ovarienne.

Maïsadour et les MFR signent un partenariat en faveur de la transmission et l’installation

Cette démarche a pour objectif de faciliter la transmission des exploitations entre cédants et apprenants des établissements…

Maïs : un nouveau site Internet pour recruter les castreurs

Job maïs semences permet aux producteurs de constituer leurs équipes.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon