Aller au contenu principal

Consommation
La potion magique des Confitures de Haute-Soule

En plus de vingt ans d’histoire, les Confitures de Haute-Soule se sont bien développées. Avec ses confitures et ses jus de fruits, l’entreprise souletine poursuit sa mise en valeur des fruits locaux et propose désormais un nouveau conditionnement : des gourdes.

En plus de son site historique installé à Alos-Sibas-Abense, les équipes des Confitures de Haute-Soule vont prendre place, dès l’année prochaine, dans de nouveaux locaux situés à Mauléon.
© F.B - Le Sillon

Pour les Confitures de Haute Soule, tout a commencé en 2001 à Alos-Sibas-Abense, petite commune des Pyrénées-
Atlantiques. Depuis, l’entreprise artisanale a bien grandi et a su aussi se diversifier… Désormais, la confiture ne représente plus que les deux tiers de l’activité pour l’équipe des 18 salariés pilotée par le couple Butturini. Après les jus de fruits 100 % locaux, Gilles et Sophie ont décidé de lancer leurs desserts fruités sans sucre ajouté, baptisés Localpote.

En effet, le couple n’a pas utilisé l’appellation “compote” car le terme ne peut être usité dans le cas d’une entreprise artisanale, puisqu’il n’y a aucun sucre ajouté, autre que celui du fruit. « Ce produit est de plus en plus demandé, explique le responsable Gilles Butturini, car il est 100 % bio et local et surtout sans sucre ajouté. Il répond en tout point aux demandes du consommateur ».

L’idée de lancer Localpote est apparue tout naturellement pour le couple souletin.  « Nous sommes partis du constat qu’il y avait des fruits à valoriser en Nouvelle-Aquitaine, notamment tous ceux mis de côté pour défaut d’aspects. Beaucoup de pommes étaient mises au pilon car elles n’étaient pas utilisables dans le réseau actuel. Nous avons donc commencé par faire des jus de fruits il y a quelques années. »

Pour répondre aux demandes, les entrepreneurs ont rapidement étoffé leur offre. « Nous sommes allés chercher des fraises ou des kiwis dans les Landes, des pruneaux dans le Lot-et-Garonne. En rajoutant la pêche Roussanne de Monein, on avait tout ce qu’il fallait en Nouvelle-Aquitaine pour proposer une gamme 100 % locale et 100 % bio », explique le chef d’entreprise.

Nourrir local

Des crèches aux Ehpad, la Localpote nourrit aujourd’hui un large éventail de consommateurs de la région. « Nous avons des marchés avec la mairie de Bordeaux, mais également avec de nombreux collèges et lycées des Landes et des Pyrénées-Atlantiques et nous sommes aussi présents sur les forums Manger bio du Département des Pyrénées-Atlantiques. »

Pas question en revanche de viser au-delà de la région, et ce pour une raison éthique. « Dans la même philosophie de se fournir localement, on souhaite distribuer relativement localement afin de respecter notre impact carbone. Et puis, je pense qu’on n’a pas besoin de viser l’autre bout de la terre, si on arrive déjà à nourrir sainement la Nouvelle-Aquitaine, ce sera déjà pas mal ! », relate-t-il.

Si le couple Butturini fourmille d’idées. La problématique reste celle liée à l’investissement. Grâce au savoir-faire développé depuis plus de vingt ans par toute l’équipe, les Confitures de Haute Soule sont parvenus à décrocher une subvention de 239 168 € de la part de la Région Nouvelle-Aquitaine afin de développer un nouveau produit : la Localpote en gourdes. « Nous ne sommes pas dans une multinationale, souligne Gilles Butturini. Donc tous les fonds injectés, ce sont les nôtres. Cette participation du conseil régional (N.D.L.R. : qui représente un quart de la somme de l’investissement total) va nous permettre d’augmenter notre production de Localpote mais aussi créer une variation du produit en mode gourde. »

« Matériel de pointe »

Pour développer cette nouvelle activité, le couple a décidé d’investir 1 million d’euros répartis sur le site historique d’Alos-Sibas-Abense et un nouveau situé à Mauléon qui devrait être opérationnel en début d’année prochaine. La subvention régionale va être mise à profit dans l’équipement de matériel de pointe afin d’augmenter la capacité de production mais également de dépénibiliser le travail des salariés principalement dans les tâches de manutention, tout en faisant des économies d’énergie. « Le matériel dont on va s’équiper est très pointu en termes de consommations énergétiques. »

Respect de l’environnement

Et si les Confitures de Haute-Soule se développent, elles le font constamment dans le respect de l’environnement et de la maîtrise de l’impact carbone. « Tout le monde doit apporter sa pierre à l’édifice dans ce domaine », souligne le responsable. Le conditionnement du dessert fruité Localpote sous forme de gourdes a été voulu pour que le produit soit accessible à plusieurs catégories de consommateurs.

« Aujourd’hui, ce confort de consommation n’était proposé que par des industriels… Nous sommes les premiers à le proposer au niveau artisanal. Ce format est aussi bien adapté lors d’activités sportives, mais aussi pour les tout-petits. De plus, ce système recueille un très bon accueil de la part des personnes travaillant auprès des personnes âgées dépendantes. Pour ces dernières, tenir des couverts est parfois compliqué et la gourde est une solution adaptée », conclut le souletin.

Fabrice Borowczyk

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Maïs : un nouveau site Internet pour recruter les castreurs

Job maïs semences permet aux producteurs de constituer leurs équipes.

Aquitanima : les vedettes entrent en piste

Organisé ce week-end au parc des expositions de Bordeaux-Lac dans le cadre du Salon régional de l’agriculture, le concours des…

Un orage soudain et dévastateur frappe la Soule et le Béarn

Des pluies diluviennes sont tombées dans un couloir qui va de Mauléon à Laàs. Gestas a été la commune la plus touchée. Un…

L'Agenda de votre semaine

Réunion d'informations, sortie culturelle, conférence débat, portes ouvertes : retrouvez tous les événements agricole et rural…

Maïsadour et les MFR signent un partenariat en faveur de la transmission et l’installation

Cette démarche a pour objectif de faciliter la transmission des exploitations entre cédants et apprenants des établissements…

Loi d’orientation agricole : le texte adopté par l’Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté agricole et le renouvellement des générations en agriculture a été adopté…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon