Aller au contenu principal

Accidents du travail : acquérir le réflexe sécurité

Dans les vignobles de Chàteauneuf du Pape, la sécurité et la prévention des risques sont mises en avant. Un classeur facilite le travail des employeurs.

file-Guide, affichage, réunions, visites, classeurs pédagogiques, carnets La prévention des accidents et la sécurité au travail commencent très en amont et dès l'arrivée du salarié sur l'exploitation. © Réussir
Guide, affichage, réunions, visites, classeurs pédagogiques, carnets La prévention des accidents et la sécurité au travail commencent très en amont et dès l'arrivée du salarié sur l'exploitation. © Réussir
Au domaine Saint Siffrein à  Chàteauneuf-du-Pape, célèbre vignoble entre Avignon et Orange, une exploitation de 20 hectares en vignes biologiques, Patricia Chastan, responsable commerciale et administrative s'occupe de la mise à  jour régulière du classeur sécurité. Elle a suivi une récente réunion organisée par la MSA du Vaucluse pour gagner du temps dans l'organisation des journées de travail et le relevé des règles de sécurité dans les vignes et la cave. « Dans les vignes, explique-t-elle, le principal danger en matière de sécurité concerne l'entretien et l'utilisation des machines. Les saisonniers, les ouvriers ne doivent conduire aucun engin motorisé s'ils ne sont pas autorisés par le responsable de l'entreprise. Ils doivent avoir suivi une formation au préalable. Dès l'accueil des vendangeurs, on informe des dangers le personnel qui travaille à  proximité des machines ». Afficher pour alerter Pour les prochaines vendanges, Patricia Chastan veut aller plus loin dans la prévention des risques dans les vignes. Elle va placarder des affiches à  l'entrée du domaine et dans différents lieux pour alerter les vendangeurs des risques majeurs. Elle leur fournira dans le même temps un livret d'accueil réalisé par la MSA du Vaucluse sur la prévention des risques professionnels. Patricia Chastan jongle avec son emploi du temps. Elle doit préparer une dizaine de salons professionnels en France et à  l'étranger et anticiper l'arrivée des vendanges : « Avant les vendanges, c'est plus facile de rappeler les règles de sécurité, de s'organiser et de former les salariés. Il faut changer les habitudes de travail, les adapter à  un nouvel environnement. C'est un travail de longue haleine qui nécessite beaucoup de préparation et de d'organisation ». Un travail quotidien Au domaine de la Vieille Julienne, une exploitation de 30 ha de vignes cultivées en biodynamie, les 6 salariés assistent tous les deux mois à  des réunions sur la santé et la sécurité au travail dans les vignes et les caves. Le dossier sécurité fait partie des obligations quotidiennes au travail : « La sécurité est une somme de petits détails. Avant chaque vendange ou à  l'arrivée dans le domaine, on donne aux salariés une documentation sur l'évaluation des risques. On encourage les remontées d'information sur les risques d'accidents. On organise une visite globale de l'exploitation en indiquant les points sensibles », explique Luc Douche assistant manager. « Souvent, précise-t-il, les salariés sont coupés des responsabilités. Ils ne mesurent pas tous les enjeux juridiques. Un accident du travail peut entraîner un coût élevé pour l'exploitant mais aussi un préjudice. Ici, nous voulons responsabiliser nos salariés. C'est pourquoi, le chef d'équipe a suivi une formation de secouriste et possède son brevet. Il est aujourd'hui capable d'intervenir en cas d'accidents sur l'exploitation. C'est un relais important auprès de l'équipe. Il transmet des informations de premiers secours aux autres saisonniers », explique Luc Douche. Améliorations permanentes Les conditions de travail doivent sans cesse être améliorées. Au domaine de la Vieille Julienne, on veille sur cet aspect-là . En 2010, beaucoup de salariés se plaignaient de problèmes de tendinite pendant la taille des vignes, l'hiver. Presser sur les gàchettes des sécateurs pneumatiques 8 heures par jour entraînait des inflammations aux doigts. Le domaine a résolu le problème en investissant dans des sécateurs électriques. Depuis, les salariés taillent les vignes sans difficultés. Dans la filière viticole, les risques d'accidents de travail sont nombreux. L'émanation de gaz toxique, carbonique ou la chute d'une cuve, représente un des accidents les plus fréquents lors de la vinification. « Nous aérons régulièrement la cave et la cuve. Nous suivons une procédure très stricte », insiste un responsable du domaine Saint Siffrein. Au domaine de la Vieille Julienne, on a installé dans les caves des cônes fluorescents pour marquer les risques d'accidents ou d'accrochages. La cave possède un attirail complet en cas de délestage et de nettoyage de cuves en béton : harnais obligatoire et corde, mousquetons, masques, cahier de mise à  jour des filtres. Les consignes de sécurité vont même se loger jusque dans la chaîne d'embouteillage où un cahier d'utilisation du matériel est consultable en permanence. Pierre-Louis Berger

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Un film qui met en avant toute la noblesse du métier d’éleveur
Suivi d’un débat, le documentaire Même pas peur d’être éleveur sera diffusé à Pau le vendredi 16 septembre en marge du concours…
Récolte de maïs : le grand écart des rendements
L’important stress hydrique combiné aux températures caniculaires ont eu raison des rendements en maïs grain qui font le grand…
Emmanuel Macron, en visite aux Terres de Jim, a reçu les lauréats du concours Graines d'Agriculteur
Guillaume Ryickbosch, éleveur de chèvres à Coarraze, lauréat du concours Graines d’agriculteur
L’édition 2022 du concours a récompensé des jeunes agriculteurs impliqués dans la protection des ressources naturelles. Quatre…
Le début de la récolte du maïs grain confirme le fort recul des rendements
En Aquitaine, la collecte du maïs bat désormais son plein, avec des volumes en baisse de 30 à 40%, en particulier dans les zones…
Avec la Ferme du futur, Maïsadour construit l’agriculture de demain
Lors de d’une journée de démonstrations, d’échanges et de partage autour des innovations et tendances qui feront l’agriculture de…
Un foyer d’influenza confirmé dans un élevage en plein bassin de Loué
«Un cas d’influenza aviaire vient d’être détecté en Sarthe dans un élevage de canards situé dans la commune de Mézeray», a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon