Aller au contenu principal

Acteur du territoire
Xavier Sinan, de l’horticulture aux jeux magnétiques

Depuis 2014, Xavier Sinan a pris la tête de SEPP Jeux à Seignosse. Très attaché au made in France et à l’écoresponsabilité, il vient de sortir une nouvelle version de son jeu phare : iOTOBO.

iOTOBO est plébiscité par le milieu éducatif. Depuis le lancement, ce sont plus de 20 000 écoles françaises, belges et suisses qui ont adopté ce jeu.
© C. A. - Le Sillon

Ingénieur agricole de formation, Xavier Sinan a travaillé pendant une dizaine d’années dans l’horticulture. Mais en 2014, lorsque son père, Michel, part en retraite, il n’hésite pas à reprendre les rênes de l’entreprise familiale, SEPP Jeux. Créée en 1978 par son grand-oncle, Louis Larralde, la Société d’étude et de production de panneaux est installée à Seignosse et fabrique des supports pour la photographie.

En 1981, en partenariat avec Conté (devenu BIC), elle développe les ardoises Velleda que presque tous les élèves de primaire trimballent dans leur cartable. Le succès est tel qu’il dépasse rapidement les capacités de l’atelier. Conté décide alors de rapatrier la production dans sa propre usine et confie à SEPP celle des grands tableaux effaçables, fabriqués en plus petites séries. Déclinés sous toutes les formes, ils représentent, aujourd’hui encore, la moitié du chiffre d’affaires de l’entreprise.

En revanche, elle ne produit plus de supports photo. «À partir de 2000, avec l’avènement des appareils photo numériques, le secteur est devenu compliqué», explique Xavier Sinan. L’entreprise développe alors une expertise en composants magnétiques. Cette diversification attire les auteurs de jeux qui souhaitent donner vie à leurs concepts. C’est le cas de Jean-Marc Toulemonde et Stéphane Dubois, créateurs de iOTOBO.

Plus de 300 000 exemplaires écoulés

Cette déclinaison du Tangram allie construction et représentation graphique. À partir de trois formes issues de la rosace du cercle, les enfants peuvent reproduire des dessins ou en imaginer à l’infini. Permettant de développer la motricité fine des plus jeunes, sans créer de frustration puisque les pièces magnétiques restent en place, iOTOBO est plébiscité par le milieu éducatif. Depuis le lancement, ce sont plus de 20 000 écoles françaises, belges et suisses qui ont adopté ce jeu.

Fort de ce succès, SEPP Jeux décline la gamme en version grand public à partir de 2005. Distribué dans 150 magasins en France et un peu à l’export en Europe, le concept s’est déjà écoulé à plus de 300 000 exemplaires. Les ventes devraient encore être boostées par la nouvelle version du jeu, sortie il y a quelques semaines. Nouveaux graphismes, nouvelles couleurs et création de nouveaux niveaux de jeux, le iOTOBO nouvelle formule entend encore plus stimuler la créativité des enfants à partir de 3 ans.

Sous-traitance

Depuis qu’il a repris l’entreprise, Xavier Sinan a enrichi le catalogue de plus de trente nouveaux produits, en collaboration avec des professionnels de la petite enfance et des designers. Flor Carrascosa, graphiste basée à Lyon, a ainsi imaginé trois références pour la gamme Mosa’jeux, qui permet aux enfants de reproduire des décors à partir de modèles. Et avec la Bayonnaise Claire Veyret, ce sont les collections “J’apprends à dessiner l’alphabet” et “Formes et Couleurs” qu’il développe.

À côté de l’édition de jeux éducatifs et créatifs en nom propre, SEPP propose aussi de la sous-traitance. L’outil de production et la dizaine de salariés permettent de répondre aux demandes des entreprises pour leurs supports de communication, tableaux personnalisés, goodies clients, magnets et composants de jeux magnétiques… L’Atelier Gigogne, le musée Matisse de Marseille ou encore la marque Agnès B. font partie de ses clients.

« Outre notre réactivité et notre capacité à produire de petites séries, c’est la fabrication française qui les attire. » Un point sur lequel les générations successives n’ont jamais tergiversé et qui apparaît aujourd’hui comme un choix judicieux.

Production écoresponsable

Grand défenseur du made in France, Xavier Sinan est aussi très attaché au respect de l’environnement. Il met tout en œuvre pour rendre sa production vertueuse. Les matières premières sont majoritairement françaises. La marque a également supprimé les emballages uniques sur 80 % de ses jeux. En matière énergétique, 180 panneaux photovoltaïques ont été installés sur la toiture de l’atelier. Ils permettent de générer 60 % de l’électricité consommée par l’usine. «Les 40 % restants sont fournis par Ekwateur et issus d’une production 100 % renouvelable.»

Enfin, pour réduire son impact sur la planète, SEPP Jeux collabore avec l’association de réinsertion Api Up pour l’upcycling de ses déchets. En 2022, plus de 13 tonnes de polystyrène, cartons, palettes et autre métal ont pu trouver une seconde vie sous forme de meubles ou de briques pour le BTP.

Cécile Agusti

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

La vallée d’Ossau fait sa foire à Gère-Bélesten

Ce week-end pascal, c’est le retour de la foire agricole de la vallée d’Ossau. L’occasion de passer une belle journée en…

Nouveau bureau et même ambitions pour les JA 64

Renouvelant leur bureau, les JA entendent poursuivre leur mission : défendre, promouvoir et animer leur territoire tout en…

Les producteurs de canards alertent l’aval de la filière

Au regard des prévisions de production, les représentants professionnels FDSEA et JA des Landes rencontrent  les…

L’ALMA craint une recrudescence de la MHE

Après une pause hivernale, l’arrivée de températures plus clémentes fait craindre une reprise virale aux responsables de l’…

Une rencontre autour de l’élevage bovin landais, à Orist

La FDSEA propose ce rendez-vous afin de mettre en relief les plus-values qu’apporte cette filière malmenée sur le territoire,…

Les élus de la FDSEA 64 dans l'attente de véritables actes

Au cours de son assemblée générale organisée mercredi, les élus de la FDSEA 64 ont assuré maintenir le cap alors qu’il demeure…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon