Aller au contenu principal

Tourisme
Les agences Gîtes de France ouvrent leurs portes ce samedi

Cette opération s’adresse aux propriétaires d’hébergements ou aux porteurs de projets qui souhaitent se renseigner sur la marque.

Forte d’une visibilité croissante dans le paysage touristique et d’une image de marque sérieuse, Gîtes de France cumulent de solides arguments pour convaincre les propriétaires d’hébergements.
© Gîtes de France

Depuis cinq ans, la marque Gîtes de France a pris l’habitude de conduire, à l’entrée de l’automne, une campagne de recrutement de nouveaux propriétaires. Dans ce cadre-là, les deux agences landaises, à Mont-de-Marsan (1 610, avenue de Villeneuve) et Dax (1, avenue Eugène-Milliès-Lacroix), vont organiser une matinée portes ouvertes ce samedi 14 octobre.

« Cette opération s’adresse spécifiquement aux hébergeurs, explique Christelle Harambillet, directrice du relais Gîtes de France Landes. Au niveau national, des actions de communication ont été réalisées sur les réseaux sociaux. De notre côté, nous proposons aux porteurs de projet de venir nous rencontrer. Des opérations similaires avaient été menées il y a un an et en mars dernier. Elles ont débouché sur la concrétisation de nouvelles adhésions et la labellisation d’hébergements ».

De 9 h 00 à 12 h 30, les équipes accueilleront toutes les personnes ayant des projets de création de gîtes ou de chambres d’hôtes mais aussi des propriétaires de locations meublées déjà en activité qui songent à rejoindre le réseau. « Cette prise de contact doit permettre de répondre aux premières questions, expliquer l’accompagnement personnalisé que l’on pourra fournir tout au long de leurs démarches et commencer à évaluer ensemble le projet, poursuit la directrice. Ensuite, l’objectif est surtout de prendre rendez-vous sur place pour avoir des conseils plus précis ».

Appui personnalisé

Pour séduire de nouveaux adhérents, le réseau Gîtes de France a de solides arguments. « Nous offrons un appui personnalisé depuis la réflexion du projet jusqu’à sa concrétisation et à la labellisation. Nous sommes la seule marque qui propose ce type de service, souligne Christelle Harambillet. Chez nous, les propriétaires vont trouver des conseils dans de nombreux domaines, en ce qui concerne la réalisation de leurs projets, mais aussi en matière de réglementation, au niveau du positionnement commercial et des choix tarifaires, sans oublier les services dédiés à la communication ».

La marque peut aussi de targuer d’un ancrage territorial sans égal. « À la différence de plates-formes commerciales que l’on peut trouver sur Internet, nous sommes sur le terrain. Cela nous permet aussi d’avoir une très bonne connaissance du marché ».

Et ça fonctionne. Depuis 2023, 75 nouveaux hébergements ont été labellisés dans les Landes. Environ 80 % des nouveaux adhérents qui ont rejoint la marque étaient déjà en activité. Cette dynamique de recrutement permet de maintenir l’offre globale en hébergements, voire de la développer légèrement. Actuellement, Gîtes de France Landes compte environ 600 adhérents, pour un peu moins de mille hébergements.

« Nous avons la chance dans le département d’avoir un parc relativement stable, indique la directrice. Pour autant, l’enjeu est important. Plus nous aurons d’hébergements référencés, plus nous serons visibles et plus nous serons en mesure de répondre aux attentes de la clientèle. De plus, il est nécessaire d’assurer le renouvellement au regard de la démographie des propriétaires ».

Pour le réseau Gîtes de France dans le département, l’année 2023 a été marquée par la mise en œuvre du rapprochement entre les services de réservation des Landes et celui du Béarn et Pays basque. « Cette démarche a du sens car elle permet de communiquer désormais à l’échelle d’une destination pertinente sur le plan touristique, explique Christelle Harambillet. Cette mutualisation des équipes permet aussi une montée en compétences afin de développer des nouveaux services à la fois aux clients et aux adhérents ».

F. B.

 

Vers une année commerciale record

Début octobre, le volume d’affaires enregistré par le service de réservation Gîtes de France Béarn Pays basque Landes affiche une croissance de 6 % par rapport à la même date en 2022. À trois mois de la clôture de l’exercice, 95 % du volume d’affaires cumulé l’an dernier a déjà été réalisé. « On se dirige vers un très bon bilan, même s’il y a bien sûr des disparités, en particulier entre le secteur littoral et l’intérieur des terres, précise Christelle Harambillet. Nous sommes aussi en avance par rapport aux taux d’occupation de 2019 qui était notre année référence avant covid ». Les enseignements de la haute saison montrent aussi un mois de juillet marqué par des taux d’occupation légèrement inférieurs aux meilleures années. « C’est une tendance assez générale cette année ».
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

file-D’après les professionnels français, un nouveau contingent de plusieurs milliers de tonnes à droits de douane réduits risque fort de fragiliser le marché hexagonal et de faire «disparaître des éleveurs».
MHE : des permanences pour remplir les demandes d’aide

La chambre d’agriculture et le GDS organisent des permanences jusqu’au mardi 5 mars.

MHE : les élevages bovins qui ne sont pas déclarés foyer seront aussi indemnisés

Un fonds d’urgence de 50 millions d’euros va accompagner le dispositif de prise en charge déjà en place et prolongé jusqu’au…

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Les éleveurs bovins viande en quête de clarifications

Respecter Egalim pour dégager du revenu, obtenir de la reconnaissance et avoir des perspectives. Réunie en congrès, la FNB a…

Prim’Holstein : David Biarnes jugera à Paris pour la deuxième fois

L’éleveur landais installé à Grenade-sur-l’Adour a été sélectionné pour juger le concours des Prim’Holstein dans le cadre du…

Les bovins landais sont partis pour Paris

Les éleveurs des Landes ont fait partir leur animaux participants au Concours général des animaux du Salon international de l'…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon