Aller au contenu principal

Le Salon de l’agriculture Nouvelle-Aquitaine aura bien lieu du 15 au 24 mai en mode hybride

Le Salon de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine a lancé, en début d’année, une consultation auprès de ses publics. Les résultats, ainsi que les contours de l’édition 2021, ont été présentés par Dominique Graciet, président du SANA et Bruno Millet, commissaire général, le 28 janvier dernier.

file-Les organisateurs d’Aquitanima, en partenariat avec les associations d’éleveurs, travaillent actuellement sur l’organisation des concours au parc des expositions de Bordeaux-Lac.
Les organisateurs d’Aquitanima, en partenariat avec les associations d’éleveurs, travaillent actuellement sur l’organisation des concours au parc des expositions de Bordeaux-Lac.

Après la réussite de sa première édition 100% digitale en mai 2020, les organisateurs du Salon de l’agriculture Nouvelle-Aquitaine ont sollicité les contributions du grand public, de l’enseignement agricole, des professionnels et des partenaires afin d’adapter les rendez-vous à venir aux attentes des visiteurs, exposants et internautes qui avaient vécu en ligne la Semaine de l’agriculture 2020.

La consultation a généré une forte adhésion à cette démarche. Les avis issus des réponses des 840 contributeurs — dont les deux tiers n’ont jamais fréquenté le salon — ont indiqué que ce rendez-vous annuel est «un média pertinent pour permettre un temps de rencontre et d’échange» pour 98% des sondés, et a confirmé leur attachement à l’agriculture et aux agriculteurs.

L’analyse détaillée des résultats montre également que le public néo-aquitain souhaite «un événement à la carte, hybride et décentralisé.» Celui-ci doit permettre à la fois de valoriser les contributions positives de l’agriculture au bien commun, notamment l’approvisionnement alimentaire et la préservation de la planète, et de présenter la diversité du monde agricole régional et de son évènement phare.

Du physique au virtuel

Le Concours des vins Bordeaux-Aquitaine aura bien lieu le 24 avril. Il se déroulera au Palais des Congrès et, selon l’évolution du contexte sanitaire, il sera organisé dans sa forme habituelle, ou en petits groupes de dégustateurs comme ce fut le cas l’an passé.

En amont du SANA, les Aquitanima tour international seront organisés en virtuel, à destination des éleveurs et professionnels étrangers. Ces circuits techniques dédiés aux bovins et équins se concluront par un grand webinaire proposé en lieu et place du traditionnel séminaire international qui a lieu chaque année à l’Hôtel de Région.
Les organisateurs d’Aquitanima, en partenariat avec les associations d’éleveurs, travaillent actuellement sur l’organisation des concours au parc des expositions de Bordeaux-Lac, afin d’offrir au grand public un véritable show. Show qui sera également retransmis en direct sur Agriweb.tv.

Equitaine, pôle du salon dédié aux équins, devrait lui aussi se dérouler au parc des expositions, ce qui renforcera sa mission de valorisation des races locales, au travers de reportages réalisés dans les exploitations et les lycées agricoles, et éventuellement de concours, eux aussi retransmis en direct sur la plateforme web du SANA.

Fonctionnant en continu durant l’année afin de relayer toutes les initiatives agricoles, la webtv du salon (Agriweb.tv) sera particulièrement active au moment du SANA, permettant, comme en 2020 lors de la première Semaine digitale de l’agriculture, de ne rien manquer de l’événement.

Dotée d’une nouvelle interface utilisateurs et d’une grille renouvelée, elle permettra aux internautes de suivre à distance l’édition 2021 et plusieurs temps forts qui seront organisés pour certains en présentiel, mais sans public.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

file-D’après les professionnels français, un nouveau contingent de plusieurs milliers de tonnes à droits de douane réduits risque fort de fragiliser le marché hexagonal et de faire «disparaître des éleveurs».
MHE : des permanences pour remplir les demandes d’aide

La chambre d’agriculture et le GDS organisent des permanences jusqu’au mardi 5 mars.

MHE : les élevages bovins qui ne sont pas déclarés foyer seront aussi indemnisés

Un fonds d’urgence de 50 millions d’euros va accompagner le dispositif de prise en charge déjà en place et prolongé jusqu’au…

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Les éleveurs bovins viande en quête de clarifications

Respecter Egalim pour dégager du revenu, obtenir de la reconnaissance et avoir des perspectives. Réunie en congrès, la FNB a…

Prim’Holstein : David Biarnes jugera à Paris pour la deuxième fois

L’éleveur landais installé à Grenade-sur-l’Adour a été sélectionné pour juger le concours des Prim’Holstein dans le cadre du…

Les bovins landais sont partis pour Paris

Les éleveurs des Landes ont fait partir leur animaux participants au Concours général des animaux du Salon international de l'…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon