Aller au contenu principal

Le remplacement s'est fédéré

Les trois associations, La Béarnaise, Lagunak et Adour et Montagne, ont constitué la toute nouvelle fédération des services de remplacement des Pyrénées-Atlantiques.

On sait d'eux qu'ils sont de précieux outils à  la disposition du monde agricole car ils apportent un service de proximité, rapide et efficace : qualités essentielles pour de tels organismes créés à  l'origine pour pallier, dans l'urgence, une absence sur l'exploitation causée par la maladie ou l'accident. Les trois services de remplacement en place sur le département ont procédé à  la réorganisation de leurs services en agriculture sur le territoire des Pyrénées-Atlantiques, en créant une fédération symbolisée par le sigle : FSR 64. Lancement officiel
Cette naissance a été officiellement annoncée ce mercredi 11 juillet, dans les locaux de Lur Berri. Les trois présidents ont donc présenté leur territoire d'intervention respectif. Daniel Larrieu est à  la tête de « La Béarnaise » : son domaine d'intervention est le Béarn. Gérard Larre lui a en charge le service « Lagunak » pour le Pays basque. Enfin, François Lavigne préside le SR « Adour et Montagne » : complémentaire des deux précédents, sa compétence territoriale est l'ensemble du territoire départemental.
« Les adhérents auront ainsi le choix », assurent-ils en choeur. Et d'ajouter : « Pour eux, à  vrai dire, rien n'aura changé. Chaque service regroupe, en effet, des associations cantonales chargées de faire remonter les besoins et absolument autonomes dans leur fonctionnement interne. Elles sont toujours en place ». Ce qui change, en revanche, c'est la constitution, conformément à  la loi, d'une Fédération des services de remplacement.
Véritable interface entre les adhérents et les instances supérieures, elle aura pour tàches multiples d'assurer la coordination des services, d'élaborer et de promouvoir la stratégie optimale pour un service qui se veut accessible à  tous les usagers volontaires, sans distinction de chapelle. Le président Larre a bien insisté sur ce point. Tout un chacun se verra donc, sur sa demande expresse, se voir faciliter les démarches administratives, bénéficier d'un remplacement compétent et professionnel en cas de besoin. Les motifs de remplacement sont nombreux : paternité ou maternité, maladie, accident, décès, mandat agricole ou syndical, formation en lien avec le développement agricole, ou, tout simplement, congés. Des aides existent également.
La constitution d'une fédération est une étape obligatoire. Elle permet d'accéder aux aides ministérielles et constitue un interlocuteur légitime auprès des autorités. La nécessité de sa présence sur le terrain apparaît incontournable. « Le service de remplacement, c'est 48.000 heures (ou 6.000 journées de travail) », a précisé l'animatrice Marie Sengariz. Le conseil général a bien saisi cette importance et accompagné le dossier de tout son poids.
Organisation
La fédération comprend deux collèges : les membres utilisateurs et les membres institutionnels. Le premier est formé des trois services de remplacement précités : « Béarnaise », « Lagunak » et « Adour et Montagne ». Dans le deuxième collège, on retrouve les Jeunes agriculteurs, la chambre d'agriculture, la MSA, Groupama, le Crédit agricole Chacun de ces collèges dispose d'une voix délibératrice. Une voix dont ne bénéficient pas « les membres associés », que sont les syndicats agricoles minoritaires. Les trois instances réunies forment le conseil d'administration. Le bureau, lui, s'organise autour d'un président, d'un vice-président, d'un secrétaire et d'un trésorier. Michel Bengoechea
Contacts : La Béarnaise : 06 10 22 63 70 - Lagunak : au 06 72 27 19 37 -
SR Adour et Montagne : 06 33 01 12 31
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Un film qui met en avant toute la noblesse du métier d’éleveur
Suivi d’un débat, le documentaire Même pas peur d’être éleveur sera diffusé à Pau le vendredi 16 septembre en marge du concours…
Récolte de maïs : le grand écart des rendements
L’important stress hydrique combiné aux températures caniculaires ont eu raison des rendements en maïs grain qui font le grand…
Emmanuel Macron, en visite aux Terres de Jim, a reçu les lauréats du concours Graines d'Agriculteur
Guillaume Ryickbosch, éleveur de chèvres à Coarraze, lauréat du concours Graines d’agriculteur
L’édition 2022 du concours a récompensé des jeunes agriculteurs impliqués dans la protection des ressources naturelles. Quatre…
Le début de la récolte du maïs grain confirme le fort recul des rendements
En Aquitaine, la collecte du maïs bat désormais son plein, avec des volumes en baisse de 30 à 40%, en particulier dans les zones…
Avec la Ferme du futur, Maïsadour construit l’agriculture de demain
Lors de d’une journée de démonstrations, d’échanges et de partage autour des innovations et tendances qui feront l’agriculture de…
Un foyer d’influenza confirmé dans un élevage en plein bassin de Loué
«Un cas d’influenza aviaire vient d’être détecté en Sarthe dans un élevage de canards situé dans la commune de Mézeray», a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon