Aller au contenu principal

Le Ceser Aquitaine publie son avis sur le Sdage Adour-Garonne

Appelée à être votée en fin d’année, la révision du schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) du bassin Adour-Garonne poursuit son chemin. Soumis à une consultation publique jusqu’au 18 juin prochain (sur le site internet de l’agence de l’eau Adour-Garonne), le projet de révision vient d’être débattu par le Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser).

file-Le Ceser d'Aquitaine exprime notamment son ouverture au principe de création de retenues, sous plusieurs conditions spécifiées dans son avis.
Le Ceser d'Aquitaine exprime notamment son ouverture au principe de création de retenues, sous plusieurs conditions spécifiées dans son avis.

L’examen du document a donné lieu à un échange nourri, vingt-cinq amendements ayant été examinés. Un chiffre qui traduit l’intérêt porté par l’assemblée aux enjeux de la gestion de l’eau et des milieux aquatiques, dans un contexte marqué par les effets du changement climatique et par un renforcement des pressions dues à l’accroissement démographique d’une part et d’autre part au développement des activités économiques essentielles pour la région.

Le Ceser partage les objectifs affichés dans le Sdage Adour-Garonne 2016-2021d’atteinte de bon état écologique, chimique et quantitatif, même si certains paraissent difficiles à réaliser. L’assemblée de la société civile a formulé plusieurs remarques relatives aux orientations de ce Sdage. Elle exprime notamment son ouverture au principe de création de retenues, sous plusieurs conditions spécifiées dans son avis. Le Ceser Aquitaine considère aussi que la réduction des pollutions diffuses, dont celles liées à l’agriculture, constitue un axe déterminant étant donné leur impact sur les milieux et les risques associés en matière d’alimentation en eau potable, notamment dans les zones prioritaires.

Des objectifs partagés

La baisse du volume d’investissement du programme de mesures (PDM) associé à ce Sdage (3,37 milliards d’euros, dont 30% apportés par l’Agence de l’Eau), comparé à celui du Sdage en cours (4,35 milliards d’euros), incite le Ceser à demander le maintien d’un niveau d’investissement à la hauteur des enjeux identifiés. L’assemblée socio-professionnelle est attachée au principe de pollueur-payeur et à une répartition équilibrée du coût des investissements entre les différentes catégories d’usagers.

Le Ceser Aquitaine réaffirme la nécessité d’une ressource en eau disponible et de qualité pour le maintien de toute forme de vie, pour l’équilibre des milieux naturels, pour les activités et pour la santé humaines. De ce fait, l’eau doit être considérée comme un patrimoine commun et d’intérêt général, tant du point de vue écologique qu’économique et social. C’est pourquoi elle ne peut être assimilée à une simple marchandise. La gestion de l’eau, «patrimoine commun», est un devoir collectif qui s’impose à chacun.
Dans la continuité du Sdage, le Ceser Aquitaine a également examiné la révision du plan de gestion des risques d’inondation (PGRI) 2016-2021 du bassin Adour-Garonne. Le document emporte l’adhésion de l’assemblée qui a globalement souscrit aux principes et objectifs du PGRI Adour-Garonne lors de sa séance plénière.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Un film qui met en avant toute la noblesse du métier d’éleveur
Suivi d’un débat, le documentaire Même pas peur d’être éleveur sera diffusé à Pau le vendredi 16 septembre en marge du concours…
Récolte de maïs : le grand écart des rendements
L’important stress hydrique combiné aux températures caniculaires ont eu raison des rendements en maïs grain qui font le grand…
Emmanuel Macron, en visite aux Terres de Jim, a reçu les lauréats du concours Graines d'Agriculteur
Guillaume Ryickbosch, éleveur de chèvres à Coarraze, lauréat du concours Graines d’agriculteur
L’édition 2022 du concours a récompensé des jeunes agriculteurs impliqués dans la protection des ressources naturelles. Quatre…
Le début de la récolte du maïs grain confirme le fort recul des rendements
En Aquitaine, la collecte du maïs bat désormais son plein, avec des volumes en baisse de 30 à 40%, en particulier dans les zones…
Avec la Ferme du futur, Maïsadour construit l’agriculture de demain
Lors de d’une journée de démonstrations, d’échanges et de partage autour des innovations et tendances qui feront l’agriculture de…
Un foyer d’influenza confirmé dans un élevage en plein bassin de Loué
«Un cas d’influenza aviaire vient d’être détecté en Sarthe dans un élevage de canards situé dans la commune de Mézeray», a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon