Aller au contenu principal

Équins
La Société française des équidés de travail en grand danger

Après bientôt douze ans de lutte pour stabiliser puis redresser la filière, tout pourrait s’effondrer. La SFET fait face à la suppression, sans explication, de la totalité de ses subventions.

En 2012, c’est à la suite d’une décision des pouvoirs publics que se crée la SFET, Société française des équidés de travail. Onze ans plus tard, c’est en raison d’un blocage des subventions par le ministère de l’Agriculture que la SFET est en danger, et par conséquent l’ensemble des 23 races qu’elle représente. Élevages, filières de qualité, sélection, écoles de formation… Les impacts sont multiples.

Pour comprendre l’ampleur du problème, il faut revenir au contexte de départ, en 2012. « Tout part d’une décision de l’État d’enlever à l’IFCE (Institut français du cheval et de l’équitation) le contrôle de performance et tout le travail mené auprès des races, commence Thierry Trazic, président de la SFET. Rien n’existait, et l’État voulait un seul interlocuteur ». Ainsi, est née la Société française des équidés de travail.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

file-D’après les professionnels français, un nouveau contingent de plusieurs milliers de tonnes à droits de douane réduits risque fort de fragiliser le marché hexagonal et de faire «disparaître des éleveurs».
MHE : des permanences pour remplir les demandes d’aide

La chambre d’agriculture et le GDS organisent des permanences jusqu’au mardi 5 mars.

MHE : les élevages bovins qui ne sont pas déclarés foyer seront aussi indemnisés

Un fonds d’urgence de 50 millions d’euros va accompagner le dispositif de prise en charge déjà en place et prolongé jusqu’au…

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Les éleveurs bovins viande en quête de clarifications

Respecter Egalim pour dégager du revenu, obtenir de la reconnaissance et avoir des perspectives. Réunie en congrès, la FNB a…

Les bovins landais sont partis pour Paris

Les éleveurs des Landes ont fait partir leur animaux participants au Concours général des animaux du Salon international de l'…

Prim’Holstein : David Biarnes jugera à Paris pour la deuxième fois

L’éleveur landais installé à Grenade-sur-l’Adour a été sélectionné pour juger le concours des Prim’Holstein dans le cadre du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon