Aller au contenu principal

Euralis et Bonduelle s’associent pour créer une filière de légumes secs

Partenaires de longue date, notamment pour la production de maïs doux et de légumes verts, les groupes Euralis et Bonduelle vont encore un peu plus loin en nouant un nouveau partenariat visant à créer une filière légumes secs dans le Sud-Ouest. Dès la prochaine campagne, les coopérateurs Euralis se verront proposer de produire des lentilles, haricots secs et pois chiches qui seront vendus par Bonduelle.

S’il est encore tôt pour donner des prévisions de production et de tonnage, l’ambition pour cette première campagne est de planter 1 000 ha de légumes secs pour 2023 (majoritairement lentilles et haricots secs).
© Réussir

Après trois années d’essais, la coopérative paloise va désormais proposer à ses agriculteurs adhérents de produire des lentilles, haricots secs et pois chiches. Pour Laurent Dubain, directeur général du pôle agricole chez Euralis, la création de cette nouvelle filière légumes secs apparaît assez naturelle. «Elle s’inscrit réellement dans notre logique de contractualisation au niveau du pôle agricole. Notre ambition est d’offrir un nouveau débouché garanti à nos agriculteurs.»

Cette filière s’inscrit dans la politique de souveraineté alimentaire menée par le gouvernement, volonté renforcée par les crises sanitaires successives. Elle répond à l’intérêt croissant des consommateurs pour les protéines végétales et les produits cultivés et transformés en France et offre une diversification de revenus pour les agriculteurs de la coopérative.

«Notre volonté commune est d’être au service du développement et de la résilience des exploitations, des agriculteurs», insiste le président d’Euralis, Christophe Congues.

Des cultures adaptées

Les tests conduits ces trois dernières années chez une dizaine d’agriculteurs adhérents de la coopérative Euralis se sont montrés prometteurs… Quelle que soit la nature des sols, les rendements sont satisfaisants, explique Thierry Cauhapé, responsable des productions spécialisées chez Euralis. «Les cahiers des charges s’avèrent peu contraignants en termes d’irrigation, de choix de parcelles et sont peu consommateurs d’intrants».

Le responsable précise également que «la productivité et la compétitivité de ces productions restent à mesurer, mais ce marché nouveau, notamment sur le territoire coopératif, est de toute évidence prometteur car il répond à une tendance sociétale forte.»

Pour la coopérative béarnaise, cette nouvelle filière profite d’une dynamique de marché en plein développement : après une année 2019 où la consommation totale française a atteint 110.000 tonnes, les légumes secs confirment leur progression.

La crise sanitaire leur a été bénéfique, avec une augmentation très forte en 2020 pendant le confinement et cette tendance perdure en 2021. S’il est encore tôt pour donner des prévisions de production et de tonnage, l’ambition pour cette première campagne est de planter 1.000 ha de légumes secs pour 2023 (majoritairement lentilles et haricots secs).

Si le groupe Euralis se lance dans cette production, c’est aussi parce qu’il possède, avec Lidea, un outil industriel performant de production de semences de plus de 60 espèces. Côté logistique, les légumes seront triés dans l’usine Lidea de Francescas, dans le Lot-et-Garonne, pour être ensuite préparés sur des sites industriels de Bonduelle.

«Nous nous réjouissons de ce projet innovant, qui renforce nos liens historiques avec notre partenaire Euralis. C’est un progrès de plus dans la transition vers une alimentation plus végétale au service du bien-être des consommateurs», conclut Cyrille Auguste, DG de Bonduelle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Un orage soudain et dévastateur frappe la Soule et le Béarn

Des pluies diluviennes sont tombées dans un couloir qui va de Mauléon à Laàs. Gestas a été la commune la plus touchée. Un…

L'Agenda de votre semaine

Réunion d'informations, sortie culturelle, conférence débat, portes ouvertes : retrouvez tous les événements agricole et rural…

Loi d’orientation agricole : le texte adopté par l’Assemblée nationale

Le projet de loi d’orientation pour la souveraineté agricole et le renouvellement des générations en agriculture a été adopté…

Les Landes ont brillé au salon Aquitanima

Les éleveurs du département ont décroché les prix les plus prestigieux en race Bazadaise, à l’image de Joël Sillac, mais aussi…

Nouvelle formule pour la foire exposition EDT40

Vendredi  31  mai prochain, la foire-exposition organisée par le syndicat EDT 40 (qui réunit les entrepreneurs de travaux…

La vache Bordelaise s’épanouit au cœur du Béarn

Éleveurs à Diusse, dans les Pyrénées-Atlantiques, Jordan Burguez et Maryline Durou ont présenté cinq vaches Bordelaises au…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon