Aller au contenu principal

Énergie : les Landes se fixent des objectifs ambitieux

Le plan élaboré par le conseil départemental, l’État et l’Ademe vise l’autonomie énergétique du territoire en 2033.

file-Cécile Bigot-Dekeyzer et Xavier Fortinon ont signé la stratégie départementale de transition énergétique.
Cécile Bigot-Dekeyzer et Xavier Fortinon ont signé la stratégie départementale de transition énergétique.

Sabres a accueilli le premier forum landais de la transition énergétique les 26 et 27 novembre derniers. La manifestation, qui devrait devenir annuelle, marquait le lancement officiel de la mise en œuvre de la stratégie départementale de transition énergétique 2021-2030. «La transition énergétique est une nécessité pour atténuer le changement climatique et s’y adapter, souligne la préfète, Cécile Bigot-Dekeyzer. C’est aussi une opportunité pour les collectivités, les entreprises et les ménages de réduire leur facture et de faire des économies.»

Fin 2019, le conseil départemental, l’État et l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) se sont donc engagés dans l’élaboration d’une stratégie départementale de transition énergétique. Co-construite avec les acteurs locaux (collectivités, chambres consulaires, représentants du bâtiment et de l’industrie…), elle fixe un cap pour réduire les consommations énergétiques du territoire tout en développant les énergies renouvelables. L’ambition est d’atteindre l’autonomie énergétique en 2033. Le document a été officiellement signé en ouverture du forum, le 26 novembre.

La question énergétique n’est pas un sujet nouveau pour le Département. «La pompe a été amorcée depuis longtemps», confirme son président, Xavier Fortinon. Depuis les années 1990, un réseau de chaudières à bois a été développé pour chauffer les collèges sans recours aux énergies fossiles. Créée en 2008, la société d’économie mixte Enerlandes développe, pour sa part, le photovoltaïque sur les toitures des collectivités locales. Enfin, présentes dans tout le département, des plateformes de rénovation énergétiques conseillent les particuliers sur les travaux à entreprendre dans leur logement pour réduire leur facture de chauffage.

Réduction de 25%

«Toutes ces pratiques sont bien ancrées. Aujourd’hui, il s’agit d’amplifier le mouvement pour que tous les acteurs puissent s’en saisir», poursuit le président. Les objectifs sont ambitieux. Le premier vise à réduire la consommation énergétique du territoire de 25% d’ici 2030 grâce à des actions de sobriété et d’efficacité énergétique. Cela passera notamment par la rénovation de 9.000 maisons et 2.700 logements collectifs par an, mais aussi l’amélioration de la performance énergétique de 2.200 locaux professionnels et 200 sites industriels chaque année. Si les investissements sont évalués à 2,3 milliards d’euros, les retombées devraient être bien plus importantes. Outre la réduction de la facture énergétique des ménages et des entreprises, ce sont 40.000 emplois qui seront générés dans le bâtiment sur la période.

Le second objectif est de couvrir les besoins énergétiques du territoire par les énergies renouvelables à hauteur de 84% en 2030, avant d’atteindre l’autonomie en 2033. Pour cela, la production d’énergies renouvelables et de récupération doit être multipliée par quatre. Au vu des ressources du territoire, le bois énergie, la récupération de chaleur et la géothermie sont plébiscités. Mais le photovoltaïque va également beaucoup se développer. «Ce développement sera toutefois très encadré pour ne pas impacter les zones agricoles et forestières», souligne Cécile Bigot-Dekeyzer.

Un recensement des toitures agricoles et des friches industrielles va être réalisé pour massifier l’installation de panneaux solaires dans les zones anthropisées. Le renforcement de la filière méthanisation est également un axe de développement. Là encore, les investissements seront conséquents : 3 milliards d’euros au total. «Mais l’État mobilisera tous les outils qui existent, notamment les soutiens financiers, pour accompagner les porteurs de projets.»

Cécile Agusti

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Les syndicats investissent le site d'Intermarché

Après la base logistique de Scalandes, la FDSEA et les JA 40 continuent de cibler la grande distribution.

file-D’après les professionnels français, un nouveau contingent de plusieurs milliers de tonnes à droits de douane réduits risque fort de fragiliser le marché hexagonal et de faire «disparaître des éleveurs».
MHE : des permanences pour remplir les demandes d’aide

La chambre d’agriculture et le GDS organisent des permanences jusqu’au mardi 5 mars.

Ovinpiades : Alexis Toulet-Blanquet et Iris Soucaze en route pour Paris

La 19e édition du concours a été remportée par deux élèves de l’Agrocampus 64. Ils sont qualifiés pour les finales…

La FDSEA et JA 40 poursuivent leur mobilisation et ciblent la grande distribution

Les représentants syndicaux ont été extrêmement déçus par les échanges avec la préfète et ses services. Des actions ciblent…

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Les éleveurs bovins viande en quête de clarifications

Respecter Egalim pour dégager du revenu, obtenir de la reconnaissance et avoir des perspectives. Réunie en congrès, la FNB a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon