Aller au contenu principal

CUMA 640 : un record d’investissements en 2020

Avec la mise en place du plan de relance par l’État, les investissements repartent à la hausse tandis que l’année 2020 a été marquée par une professionnalisation des services, le déploiement d’outils numériques et une hausse des volumes par adhérent.

file-Les responsables de la Fédération 640 ont souligné l’excellente dynamique du réseau et évoqué les actions à venir.
Les responsables de la Fédération 640 ont souligné l’excellente dynamique du réseau et évoqué les actions à venir.

Contexte sanitaire oblige, c’est en visioconférence que la Fédération des CUMA 640 (Béarn-Landes-Pays basque) a tenu son assemblée générale, le 5 février. «Notre fédération présente des baromètres au beau fixe, a indiqué le président Jean-Luc Broca. Le réseau monte en puissance, il s’est donné une nouvelle image et un nouveau logo ; les CUMA s’inscrivent dans une dynamique positive».

Ce que confirme le directeur Richard Finot : «Les résultats des CUMA sont très encourageants. L’année 2020 a vu la création de trois nouvelles CUMA et la fusion ou dissolution de quatorze autres, avec des regroupements qui créent de nouvelles dynamiques. Au total, 395 CUMA sont adhérentes à la fédération fin 2020, contre 400 l’année précédente.»

Un taux de pénétration en progression

À noter parmi ces 395 CUMA, 101 CUMA employeuses, 24 groupements d’employeurs pour un total de 98 CDI (dont 13 apprentis) et 876 CDD. «Le taux de pénétration des agriculteurs dans les CUMA continue à progresser avec 10.500 adhérents facturés en 2020 (5.150 dans les Landes et 5.350 dans les Pyrénées-Atlantiques) ; le volume d’activité par adhérent est aussi en hausse», note Richard Finot tout en précisant que les CUMA attirent également les jeunes.

Le chiffre d’affaires global, en légère progression, se situe à 20,2 millions d’euros en 2020 (19,40 M€ en 2019) tandis que la taille des CUMA reste globalement stable, avec 27 adhérents en moyenne. Une tendance à l’augmentation des structures disposant de plus de 15.000 € de chiffre d’affaires est toutefois observée.

L’effet du Plan de relance

L’un des faits marquants de cette année 2020 a été le niveau record d’investissements, porté à 15,4 millions d’euros (10,05 M€ pour les Landes et 5,35 M€ pour les Pyrénées-Atlantiques). «Grâce notamment aux dispositifs d’aides, les investissements ont progressé de 8,5% ; en 2020, on revient à un niveau d’aides d’environ 1,50 M€, comme en 2015, avec 9,30 M€ d’investissements éligibles répartis en 115 dossiers», commente le directeur.

À tel point que «notre fédération est la première en termes de volumes dans le plan de relance ; il faut s’attacher à ce que tous ces investissements soient pris en compte», insiste le président Jean-Luc Broca. Et le secrétaire général Pierre Supervielle d’ajouter : «De nombreuses CUMA ont répondu au plan de relance ; on espère que le PCAE régional puisse venir aider tous les dossiers retoqués afin que la dynamique impulsée ne soit pas freinée !» Autre constat de Pierre Supervielle, «les groupes ont franchi un cap en matière de transformation et de circuits courts ; tout ce qui est favorable à l’augmentation de la valeur ajoutée doit être soutenu.»

Une fédération aux avants-postes

Avec 30 administrateurs et 33 salariés (dont 2 apprentis), l’équipe de la Fédération des CUMA 640 a su faire preuve de réactivité dans un contexte sanitaire compliqué, pour réaliser notamment quelque 11.000 heures de comptabilité, 4.600 bulletins de salaires mais aussi pour apporter du conseil en agroéquipement et un accompagnement juridique renforcé. Jean-Luc Broca a également tenu à remercier particulièrement Alain Charon, engagé au sein de la CUMA 640 depuis sa création en tant que coordinateur régional et qui fait valoir ses droits à la retraite à compter de mars 2021. C’est Élisa Delporte qui va lui succéder.

En 2020, les équipes des CUMA 640 ont mené de nombreuses initiatives de communication (organisation d’une trentaine de journées techniques locales, de trois journées départementales…) et renforcé des supports de communication par le web (newsletter, site internet, réseaux sociaux, vidéos, webinaires…).

Quant à l’année 2021, elle se caractérise par un démarrage en trombe des investissements avec le plan de relance, la poursuite de l’accompagnement des collectifs d’agriculteurs dans une agriculture en souffrance et en pleine mutation et l’organisation de journées techniques spécifiques (journée traction dans le Nord-Est landais, journée fenaison au Pays basque et sud Béarn, journée récolte multicultures en Chalosse en septembre). Le tout en continuant à renforcer les partenariats et en s’engageant dans le projet de la nouvelle maison des CUMA sur le site d’Agrolandes à Haut-Mauco.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Les syndicats investissent le site d'Intermarché

Après la base logistique de Scalandes, la FDSEA et les JA 40 continuent de cibler la grande distribution.

file-D’après les professionnels français, un nouveau contingent de plusieurs milliers de tonnes à droits de douane réduits risque fort de fragiliser le marché hexagonal et de faire «disparaître des éleveurs».
MHE : des permanences pour remplir les demandes d’aide

La chambre d’agriculture et le GDS organisent des permanences jusqu’au mardi 5 mars.

Ovinpiades : Alexis Toulet-Blanquet et Iris Soucaze en route pour Paris

La 19e édition du concours a été remportée par deux élèves de l’Agrocampus 64. Ils sont qualifiés pour les finales…

La FDSEA et JA 40 poursuivent leur mobilisation et ciblent la grande distribution

Les représentants syndicaux ont été extrêmement déçus par les échanges avec la préfète et ses services. Des actions ciblent…

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Les éleveurs bovins viande en quête de clarifications

Respecter Egalim pour dégager du revenu, obtenir de la reconnaissance et avoir des perspectives. Réunie en congrès, la FNB a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon