Aller au contenu principal

C’est parti pour le recensement agricole

Le recensement agricole a officiellement été lancé le 1er octobre dans toute la France et «la collecte de cette enquête se déroulera jusqu’en avril 2021», a indiqué le ministère de l’Agriculture dans un communiqué.

file-Le recensement est une opération obligatoire
Le recensement est une opération obligatoire

L’objectif de ce recensement qui a lieu en moyenne une fois tous les dix ans est de «mieux connaître notre agriculture aujourd’hui pour mieux décider demain de politiques agricoles adaptées à la réalité du terrain» indique le ministère. Les trois derniers recensements agricoles en France ont eu lieu en 1988, 2000 et 2010.

La collecte des données s’effectuera selon deux modalités simultanées. Pour la première fois, une grande partie des exploitants (350.000 exploitants) est invitée à répondre à un questionnaire via Internet afin d’être plus simple et rapide.

La collecte des données sera complétée par une enquête de terrain, en face-à-face, sur un échantillon représentatif d’environ 70.000 exploitations métropolitaines, afin d’approfondir certaines thématiques. Dans ce dernier cas, chaque exploitant et exploitante sera personnellement contacté par un enquêteur agréé (par courrier ou par courriel), qui prendra rendez-vous pour recueillir les informations nécessaires au recensement.

Il est à noter que le recensement est une opération obligatoire, répondant à un règlement européen, et tous les États membres doivent le réaliser à la même période. Les premiers résultats seront disponibles fin 2021 et seront envoyés à l’office statistique européen, Eurostat, en mars 2022.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Les syndicats investissent le site d'Intermarché

Après la base logistique de Scalandes, la FDSEA et les JA 40 continuent de cibler la grande distribution.

file-D’après les professionnels français, un nouveau contingent de plusieurs milliers de tonnes à droits de douane réduits risque fort de fragiliser le marché hexagonal et de faire «disparaître des éleveurs».
MHE : des permanences pour remplir les demandes d’aide

La chambre d’agriculture et le GDS organisent des permanences jusqu’au mardi 5 mars.

Ovinpiades : Alexis Toulet-Blanquet et Iris Soucaze en route pour Paris

La 19e édition du concours a été remportée par deux élèves de l’Agrocampus 64. Ils sont qualifiés pour les finales…

La FDSEA et JA 40 poursuivent leur mobilisation et ciblent la grande distribution

Les représentants syndicaux ont été extrêmement déçus par les échanges avec la préfète et ses services. Des actions ciblent…

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Les éleveurs bovins viande en quête de clarifications

Respecter Egalim pour dégager du revenu, obtenir de la reconnaissance et avoir des perspectives. Réunie en congrès, la FNB a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon