Aller au contenu principal

Au SIA, Basques et Béarnais enchantent Paris

Lors de la journée départementale, élus et professionnels agricoles sont allés à la rencontre des producteurs dans les allées du salon.

file-Cette immersion dans les allées parisiennes du Salon de l’agriculture a permis aux élus de rappeler aux producteurs leur engagement en matière d’accompagnement pour faire face aux enjeux de demain.
Cette immersion dans les allées parisiennes du Salon de l’agriculture a permis aux élus de rappeler aux producteurs leur engagement en matière d’accompagnement pour faire face aux enjeux de demain.

Tokilia, Lanaland, Mayam, Hyperplan, LeanConnected, Traille ou encore Agiltech Agil… Cette liste exhaustive d’entreprises présente la singularité d’être toute issue des Pyrénées-Atlantiques mais surtout de proposer une solution innovante et vertueuse pour l’avenir de l’agriculture du territoire.

Au quatrième jour du SIA, mardi 1er mars, tous ses responsables ont eu à cœur de dévoiler leurs innovations face à la poignée d’élus réunie pour la journée départementale, temps fort de l’événement orchestré conjointement par la chambre d’agriculture et le conseil départemental.

L’innovation et la transition agricole sont en effet au cœur des politiques menées par les deux institutions. Face à la double évolution liée à l’attente sociétale et au réchauffement climatique, il va de soi que l’adaptation à ces nouvelles donnes demeure comme une priorité pour les élus locaux. Et les solutions doivent être trouvées aujourd’hui, car demain il sera déjà trop tard…

Excellence et résilience

«Ces adaptations ne pourront passer que par l’innovation et la recherche de solutions, qui devront être encore plus rapides que celles que nous avons déjà connues», rappelle le président de la chambre consulaire, Bernard Layre. D’autant plus avec l’actualité mondiale, marqué par la tragique guerre d’Ukraine qui ne sera pas sans conséquences pour le secteur de l’agriculture française face aux sanctions prises contre la Russie (N.D.L.R. : producteur principal d’engrais), notamment pour ses approvisionnements. «Cela ne fait que renforcer le positionnement de notre territoire à tendre vers l’autonomie», concède un élu départemental.

Cette crise géopolitique rappelle également le fragile équilibre sur lequel reposent les échanges mondiaux. Au cœur des débats depuis le début de l’épidémie du Covid-19, la souveraineté alimentaire prônée par la FNSEA apparaît impérieuse. Tout comme la capacité des filières locales à être résilientes dans ce contexte. Au fil des allées des différents halls, la délégation a pu se rendre compte du foisonnement de nouveautés développées pour tendre justement vers ça…

Recyclage et valorisation de la laine, nouvelles connectiques pour assurer le contrôle des élevages, solutions de logements saisonniers innovantes, nouveaux moyens proposés aux coopératives d’anticiper l’approvisionnement agricole… Plusieurs facettes de cette adaptation ont été mises en lumière. Après avoir rencontré les producteurs et leurs animaux, «véritables ambassadeurs des Pyrénées-Atlantiques», glissait Jean-Jacques Lasserre, le président du Département, le groupe d’élus a clôturé sa chevauchée autour des producteurs réunis derrière le stand départemental pour déguster le meilleur des spécialités locales. L’occasion une nouvelle fois pour ces derniers de rappeler leurs efforts et leurs adaptabilités pour justement passer cette transition agricole, entre excellence et résilience.

B. Ducasse

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Les syndicats investissent le site d'Intermarché

Après la base logistique de Scalandes, la FDSEA et les JA 40 continuent de cibler la grande distribution.

file-D’après les professionnels français, un nouveau contingent de plusieurs milliers de tonnes à droits de douane réduits risque fort de fragiliser le marché hexagonal et de faire «disparaître des éleveurs».
MHE : des permanences pour remplir les demandes d’aide

La chambre d’agriculture et le GDS organisent des permanences jusqu’au mardi 5 mars.

Ovinpiades : Alexis Toulet-Blanquet et Iris Soucaze en route pour Paris

La 19e édition du concours a été remportée par deux élèves de l’Agrocampus 64. Ils sont qualifiés pour les finales…

La FDSEA et JA 40 poursuivent leur mobilisation et ciblent la grande distribution

Les représentants syndicaux ont été extrêmement déçus par les échanges avec la préfète et ses services. Des actions ciblent…

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Les éleveurs bovins viande en quête de clarifications

Respecter Egalim pour dégager du revenu, obtenir de la reconnaissance et avoir des perspectives. Réunie en congrès, la FNB a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon