Aller au contenu principal

Au Salon international de l’agriculture, la belle image des Landes

Les représentants venus du département ont fait bonne figure, en obtenant des résultats très positifs dans les différents concours.

file-Lors de la traditionnelle journée du département, une délégation d’élus et de représentants professionnels, accompagnée de la nouvelle préfète, Françoise Tahéri, s’est rendue à la rencontre des représentants landais sur place.
Lors de la traditionnelle journée du département, une délégation d’élus et de représentants professionnels, accompagnée de la nouvelle préfète, Françoise Tahéri, s’est rendue à la rencontre des représentants landais sur place.

C’est une délégation landaise particulièrement fournie qui a fait le déplacement cette année au Salon international de l’agriculture de Paris. Du côté des bovins et des équins, les éleveurs du territoire étaient présents à un niveau exceptionnel Porte de Versailles, avec 24 animaux dans les différentes espèces et races.

Et les résultats n’ont pas tardé. Dès lundi, lors du concours Prim’Holstein, Jaka, de l’élevage Ducasse à Bégaar, a décroché le premier prix de sa section des vaches en cinquième lactation. Une performance remarquable au regard de la concurrence qui existe dans cette catégorie. Jaka a ensuite été retenue parmi les six finalistes pour participer au prix de championnat adulte.

En Prim’Holstein toujours, Pebi Meuse de l’EARL de Péberot à Grenade-sur-l’Adour, qui occupait d’abord un poste de suppléante lors de la sélection initiale, a finalement fait le voyage dans la capitale. Présentée par Maxence Coquerelle, actuellement en parcours d’installation au sein de l’exploitation, elle a pris part à la section des vaches en troisième lactation.

Le jeudi matin, la Limousine a fait son entrée sur le grand ring. Bien que très éloigné du berceau de la race, l’élevage Lafenêtre de Maurrin est parvenu à se glisser parmi la quarantaine d’animaux sélectionnés. Nabija a obtenu la quatrième place de sa section des vaches de 4 à 5 ans suitées.

Dans l’après-midi, les Limousines ont laissé la place aux Blondes d’Aquitaine. Une race dans laquelle de nombreux espoirs pouvaient être nourris, les Landais représentant près du quart des animaux en concours. Trois éleveurs de Bazadaise étaient également à Paris pour présenter la race.

La journée des Landes
Du côté des équins également, le poney Landais, Ezekiel de l’Arros, appartenant à Floriane Bellettini installé à Orx, a déjà porté haut les couleurs landaises. Il participe au Trophée inter-race des “chevaux et poneys de territoire”, comprenant quatre épreuves techniques. Monté par sa jeune cavalière Sarah Gayon, il s’est distingué lors de l’épreuve de saut en décrochant la première place.

En race trait Bretonne, la pouliche Java de Kergus, issue de l’élevage d’Éric Labedade à Carcarès-Sainte-Croix, revenait pour la troisième fois au salon. Elle a obtenu une septième place dans sa catégorie “trait” lors du concours modèle et allure.

Au-delà des concours d’animaux, les Landes ne sont pas passées inaperçues dans les autres parties du salon. Mercredi, Bienvenue à la ferme Landes était à l’honneur sur le stand de la Nouvelle-Aquitaine au hall 1. L’occasion de proposer un atelier pédagogique sur le thème du canard notamment.
Le mercredi se tenait également la traditionnelle journée du département. Une délégation d’élus et de représentants professionnels, accompagnée de la nouvelle préfète, Françoise Tahéri, s’est rendue à la rencontre des représentants landais sur place.

Concernant le concours général des produits, 36 candidats landais participent à cette édition 2022. Ils présentent plus de 180 produits dans les différentes catégories.

F. Brèthes

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Le Sillon

Les plus lus

Les syndicats investissent le site d'Intermarché

Après la base logistique de Scalandes, la FDSEA et les JA 40 continuent de cibler la grande distribution.

file-D’après les professionnels français, un nouveau contingent de plusieurs milliers de tonnes à droits de douane réduits risque fort de fragiliser le marché hexagonal et de faire «disparaître des éleveurs».
MHE : des permanences pour remplir les demandes d’aide

La chambre d’agriculture et le GDS organisent des permanences jusqu’au mardi 5 mars.

Ovinpiades : Alexis Toulet-Blanquet et Iris Soucaze en route pour Paris

La 19e édition du concours a été remportée par deux élèves de l’Agrocampus 64. Ils sont qualifiés pour les finales…

La FDSEA et JA 40 poursuivent leur mobilisation et ciblent la grande distribution

Les représentants syndicaux ont été extrêmement déçus par les échanges avec la préfète et ses services. Des actions ciblent…

L'agriculture attire encore les jeunes

Le Comité territorial installation transmission (COTI) a dressé le bilan 2023 de l’installation dans le département. La…

Les éleveurs bovins viande en quête de clarifications

Respecter Egalim pour dégager du revenu, obtenir de la reconnaissance et avoir des perspectives. Réunie en congrès, la FNB a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 98€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site du Sillon
Consultez le journal Le Sillon au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal du Sillon